Dix-neuf (19) personnes suspectées d’être touchées par le Coronavirus sont recensées et suivies dans la région administrative de Labé. L’annonce a été faite ce lundi, 30 mars 2020, par le directeur régional de la santé, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Labé.

Après Conakry, où sont concentrés jusque-là les cas positifs du COVID-19, la maladie commence à toucher l’intérieur du pays. Un cas positif a déjà été détecté à Kamsar, un autre suspect présentant des symptômes à Kankan et plusieurs autres suspects, non malades, séjournent dans d’autres villes de l’intérieur. C’est le cas notamment de Labé, où plusieurs personnes suspectées sont recensées. Ils sont au total 19 pour toute la région, a annoncé Dr Mamadou Oudy Bah, le directeur régional de la santé.

Dr Mamadou Houdy Bah

« Il y a effectivement des cas suspects qui séjournent actuellement à Labé. Toutes ces personnes sont venues de pays où il y a l’épidémie : Italie, Espagne et Sénégal. Nous avons une liste de toutes ces personnes revenant d’une zone endémique. Toutes les dispositions sont prises pour aller les surveiller là où ils sont. Un plan de contingence a été élaboré. Au total, ils sont au nombre de 19. Dans la commune urbaine, ces personnes suspectes séjournent actuellement dans les quartiers Mosquée, Konkola, Doghol, Daka.

Dans la région, il y a un qui séjourne à Tougué, un autre à Lélouma et un autre Mali. A l’heure qu’il fait, il y a un citoyen, venu d’Espagne, qui séjourne à Cérima dans la sous-préfecture de Popodara (Préfecture de Labé), qui est en route pour Conakry. Une ambulance a été apprêtée pour l’évacuer dans la soirée de ce lundi 30 mars 2020 pour Conakry », a indiqué le responsable sanitaire.

Ces derniers jours, beaucoup de voix s’élèvent notamment sur les réseaux sociaux pour réclamer la mise en quarantaine de la capitale guinéenne pour éviter que la maladie n’arrive à l’intérieur du pays. Mais, à l’allure où vont les choses, cette mesure risque d’intervenir trop tard.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin