Comme annoncé précédemment, les conseillers du RPG Arc-en-ciel et leurs alliés ont porté Mamadouba Toss Camara, le candidat du parti au pouvoir, à la tête de la commune de Matoto. Après son élection sans surprise, tenue à huis clos et sans adversaire, puisque l’UFDG a décidé de boycotter le vote, le nouveau maire de la plus grande de la commune de Guinée s’est exprimé devant les médias, dont Guineematin.com, évoquant ses sentiments et ses priorités.

Devant les micros et caméras des journalistes, empêchés d’accéder même à la cour de l’Etat civil de Matoto où l’élection a eu lieu, Mamadouba Toss Camara s’est dit animé d’un « sentiment de joie immense et de satisfaction ». Celui qui a été porté de force à la tête de la commune de Matoto, en a profité pour évoquer quelques-unes de ses priorités.

« Vous savez que Matoto a beaucoup comme priorités. La population de Matoto s’attend à beaucoup d’innovations. Mais la première priorité d’abord, c’est la quiétude sociale, la paix. Faire en sorte que les populations aient confiance à leurs nouvelles autorités communales. Il faut que cela soit vraiment réel.

Deuxième priorité, comme vous le savez, Matoto qui est la plus grande circonscription électorale du pays, est confrontée à l’insalubrité qui gangrène aujourd’hui cette commune. Il va falloir qu’on mette en place des stratégies appropriées avec des projets bancables pour que cela soit un souvenir lointain pour la population de la commune de Matoto.

En plus, Matoto n’a pas d’hôpitaux alors que nous avons des quartiers qui sont plus que la circonscription électorale de Kaloum. Donc vu la densité de la commune de Matoto, on a besoin de faire beaucoup dans ce domaine. Les jeunes aussi n’ont pas de lieux de divertissement. En tant que jeune, on va penser à ça et surtout à la formation et à l’autonomisation des jeunes », a annoncé le nouveau maire de Matoto.

Mamadouba Toss Camara promet également d’être le maire de tous les habitants de Matoto quelle que soit leur appartenance politique. Il entend même travailler en étroite collaboration avec l’opposition. « Comme le Président Alpha Condé a dit, nous devons mettre en tête que la commune est un véhicule à 4 roues. Il faut qu’il y ait toutes les roues pour qu’on puisse arriver à bon port.

Je leur tendrai la main (les conseillers de l’UFDG). Quelle que soit l’adversité, mais la population de Matoto désormais est en train de nous regarder avec leur rétroviseur. On est tenu vraiment de travailler main dans la main. Quels que soient les clivages politiques, c’est le bien-être et le bien vivre de la commune qui doit nous intéresser d’abord », a-t-il dit.

A rappeler que l’UFDG persiste et signe que c’est son candidat, Kalémodou Yansané, qui reste et demeure le maire élu de Matoto. Celui dernier avait remporté 23 voix sur les 45 votants à l’issue de l’élection tenue le 15 décembre 2018. Cette élection avait finalement été annulée par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, suite à la contestation du résultat par le RPG Arc-en-ciel.

Et l’UFDG, qui a dénoncé cette décision « illégale » de Bouréma Condé, a exprimé son opposition à toute reprise de l’élection du maire de Matoto. C’est pourquoi, les conseillers du principal parti d’opposition du pays ont boycotté l’élection organisée ce jeudi, 07 février 2019.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin