Onze milliards de francs guinéens ! C’est le montant que le ministre Naby Youssouf Kiridi Bangoura aurait détourné quand il a brièvement trôné à la tête du Département de l’Agriculture (entre le 14 septembre et le 27 décembre 2017, lorsqu’il a assuré l’intérim entre les ministres Jacqueline Sultan et Mariama SOGUIPAH Camara), si on croit au site Guineelive.

Justement, le ministre Secrétaire Général de la présidence de la République conteste cette accusation et va même au-delà. Kiridi Bangoura a porté plainte contre l’Administrateur du site qui est également un journaliste de la radio nationale (RTG), aujourd’hui accusé de diffamation.

Dans la matinée de ce lundi, 25 février 2019, c’est cette affaire était parmi celles qui étaient affichées au rôle du tribunal de première instance de Mafanco où le puissant ministre Secrétaire Général de la présidence de la République s’est confié pour régler son compte au journaliste.
Les plaintes portées contre les journalistes, notamment pour des faits de diffamation, sont devenues récurrentes en Guinée. Des infractions qualifiées de délit de presse et portées devant les juridictions compétentes. C’est dans ce cadre que notre confrère, Almamy Kalla Conté, fondateur du site d’informations, a comparu ce lundi 25 février 2019 au tribunal correctionnel de Mafanco, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Ce journaliste et fondateur du site Guineelive est poursuivi pour diffamation à l’encontre du ministre d’Etat, ministre secrétaire à la présidence, Naby Yousouf Kiridi Bangoura. En effet, sur ce site en ligne, notre confrère a fait état d’un présumé détournement de 11 milliards de Francs Guinéens au ministère de l’Agriculture que Kiridi Bangoura a géré à un moment donné. C’est ce qui lui a valu d’être trimballé en justice par le tout puissant ministre d’Etat

L’audience de ce lundi a été consacrée à la fixation de la consignation pour la procédure.
La procureure, Joséphine Loly Tinguiano, va demander de fixer le montant de la consignation à 5 millions de francs guinéens.

Une caution que les conseils du prévenu trouvent dérisoire. Maître Salifou Béavogui, avocat du journaliste, va solliciter de fixer la caution à 100 millions de francs guinéens. « Ce n’est pas m’importe quel homme qui a trimballé ce journaliste en justice. Il s’agit de Naby Yousouf Kiridi Bangoura, ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence. Il a suffisamment de moyens. Donc, fixez la caution à 100 millions de francs guinéens », a demandé l’avocat de la défense.

Prenant la parole, les conseils de la partie civile, ont demandé de fixer la caution à un million de francs guinéens.

Finalement, la présidente du tribunal, madame Djénabou Donghol Diallo, va fixer la caution à un million de francs guinéens, avant de renvoyer le dossier au 11 mars 2019 pour le payement de la caution et l’ouverture des débats.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com
Tél. : 620 589 527 /664 413 227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin