Le procès des accusés dans le meurtre de Mohamed Ghussein, froidement assassiné il y a cinq ans dans son domicile, au quartier Minière, a connu son dernier virage ce lundi, 25 février 2019, avec les plaidoiries et réquisitions. Au banc des accusés du tribunal criminel de Dixinn, quatre (4) individus sont poursuivis pour assassinat et complicité, non-assistance à personne en danger, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est un crime qui avait ému de nombreux guinéens. Mohamed Ghussein, chargé de communication au ministère de l’Economie et des Finances, avait été assassiné le 26 novembre 2013 dans sa maison. Le pauvre avait succombé suite à des coups de marteau, de hache et de bâtons. Puis, le ou les auteurs de son assassinat avaient mis son corps dans le coffre de sa voiture dans le garage.

Aussitôt, Mamadou Djouma Bah, majordome de la victime ; Samuel A James, gardien d’une concession voisine ; et Mohamed Camara, accusé d’avoir aidé l’auteur du crime à s’enfuir, sont mis aux arrêts par les services de sécurité. Quant à Mamadou Yéro Talla Diallo, fils adoptif de Mr Ghussein et présumé assassin, il est parvenu à disparaitre dans la nature.

Après les enquêtes, ces quatre individus sont inculpés d’assassinat et complicité, de non-assistance à personne en danger. Les trois ont comparu à la barre ce lundi.

Dans ses réquisitions, le procureur, Daouda Diomandé, est revenu brièvement sur les circonstances dans lesquelles Mr Ghussein a trouvé la mort. « Mr Yéro Talla est venu remettre une somme d’argent à Mr Mamadou Djouma Bah pour qu’il aille acheter du pain. Il est parti, il a fait des heures au dehors. Quand il est rentré, ses enfants, présents sur les lieux, lui ont dit avoir entendu du bruit à l’étage. Au lieu d’aller vérifier ce qu’il y avait, Mamadou Djouma Bah est resté chez lui, parce qu’il savait ce qui se passait. Si non, il devrait aller voir ou se demander pourquoi il n’a pas retrouvé Yéro Talla qui lui a dit d’aller acheter le pain pour le lui remettre. Il ne l’a pas fait, parce qu’il sait ce qui s’est passé. C’est lui qui sait si réellement il était parti chercher du pain. L’auteur de cet assassinat, c’est Mr Mamadou Yéro Talla Diallo, qui est entré dans la maison de Mr Ghussein. Il l’a assassiné de la manière la plus horrible et son complice, c’est Mamadou Djouma Bah, qui lui a laissé toute la latitude afin de commettre ce crime », a expliqué le procureur.

Devant cet état de fait, Daouda Diomandé va demander au juge de sévir. « Le ministère public requiert qu’il vous plaise, Mr le président, de retenir Yéro Talla dans les liens de la prévention d’assassinat, de le condamner à la réclusion criminelle à perpétuité et de décerner un mandat d’arrêt contre lui. En ce qui concerne Mr Mamadou Djouma Bah, qu’il vous plaise de le retenir dans les liens de complicité d’assassinat et de le condamner à 10 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté de 5 ans. Quant à Mr James, il faut retenir que les enfants de Mamadou Djouma sont partis l’informer qu’il y avait des cris chez eux. Mais, Mr James a refusé d’aller voir ce qui se passait. C’est pour cela que je vous demande de le retentir dans les liens de la prévention de non-assistance à personnes en danger et de le condamner à 5 ans de réclusion criminelle. Concernant Mr Mohamed Camara, qui a hébergé Mr Yéro Talla dans sa maison, qui était blessé au bras sans se poser de questions, qui a fourni les moyens avec lesquels Mr Yéro Talla à fui le pays, je vous demande de le retenir dans les liens de la prévention de recel de malfaiteurs et de le condamner à 10 ans de réclusion criminelle, avec une période de sûreté de 5 ans », a requis le procureur.

De son côté, Me Barry, l’avocat de la défense, va juger trop sévère les réquisitions du procureur d’autant plus qu’elles ne sont basées sur aucune preuve, selon lui. Il va d’ailleurs plaider l’acquittement de ses clients qui ont passé beaucoup de temps en prison.

Le dossier a été mis en délibéré pour décision être rendue très prochainement.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Tél : (224) 623 53 25 04

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin