Ouvertes récemment, les audiences criminelles se poursuivent au Tribunal de Première Instance de Labé. C’est hier, mardi 26 février 2019, Djéli Bala Dabo, accusé de meurtre, a été reconnu coupable et condamné à 18 ans de prison, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les décisions continuent de tomber dans les dossiers criminels en cours de jugement au TPI de Labé. Dans la journée d’hier mardi, un certain Djéli Bala Dabo, poursuivi pour meurtre, a écopé d’une lourde peine de prison.

En effet, l’infortuné Dabo est accusé d’avoir ôté la vie à une femme du nom de Fatou Camara. Les faits se sont produits le 19 octobre 2018.

Appelé à la barre, Djéli Bala Dabo a dit avoir agi en légitime défense. « Je n’ai pas fait exprès en tuant cette femme. J’ai voulu juste me défendre car elle m’avait pris au collet. Son frère était venu l’épauler en me bastonnant. C’est ainsi que j’ai pris un couteau pour poignarder la femme et son frère pour me défendre », a-t-il déclaré.

De son côté, Boubacar Lassaré Camara, le frère de la victime, et rescapé dans cette bagarre, a nié en bloc les propos de Djéli Bala Dabo.

Le substitut du Procureur, Mamoudou Magassouba, a rappelé les faits avant d’affirmer que l’accusé a agi avec toutes ses facultés mentales et de façon intentionnelle. Dans ses réquisitions, monsieur Magassouba va demander au tribunal de retenir l’accusé dans liens de la culpabilité de meurtre et de le condamner à 30 ans de réclusion criminelle.

L’avocat de la défense va pour sa part demander au tribunal de faire preuve de clémence en accordant de larges circonstances atténuantes à son client.

Finalement, le tribunal va sévir contre Djéli Bala Dabo, condamné à 18 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté de 12 ans.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin