Conakry : violents accrochages à Wanindara à la veille d’un scrutin contesté

A l’appel du front national pour la défense de la constitution, plusieurs jeunes du quartier Wanindara, dans la commune de Ratoma, sont descendus ce samedi, 21 mars 2020, dans les rues pour exprimer leur opposition à la tenue du double scrutin législatif et référendaire appelé par le pouvoir. Mais, très vite, ces manifestants ont croisé la résistance des forces de l’ordre qui sont massivement déployées sur les lieux.

Des heurts ont alors éclaté entre les deux camps. Et, On a assisté à un long moment d’échange de jets de pierres contre gaz lacrymogènes, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est actuellement à Wanindara.

Ce sont des jeunes très déterminés à barrer la route à ce qu’ils appellent le « coup d’Etat constitutionnel » qui sont actuellement dans les rues à Wanindara. Malgré l’intervention des forces de l’ordre qui, parfois les pourchassent jusqu’à l’intérieur du quartier en tirant du gaz lacrymogènes, ces manifestants tiennent à exprimer leur ras le bol face à la situation actuelle du pays. Ces jeunes protestataires demandent au président Alpha Condé de renoncer à son « projet diabolique » de changement constitutionnel en Guinée. « Nous allons manifester jusqu’à ce qu’il respect la constitution actuelle de ce pays là », a lancé un jeune manifestant qui était en plein action de « résistance ».

« Nous sommes fatigués d’être tués. Alpha Condé lève toi, nous sommes fatigués », renchéri un autre lors de ce tendu face avec les forces de l’ordre.

A un moment de la bataille, les jeunes avaient réussi à faire replier les forces de l’ordre. « Ils n’ont plus de gaz lacrymogènes », criaient-ils tout en avançant vers les agents. Ces derniers ont très vite battu retraite avant revenir en force, une vingtaine de minutes plus tard.

Pour l’heure, ils ont repris le contrôle. Les jeunes manifestants se sont retranchés à l’intérieur du quartier. Et, un calme précaire règne sur la voie principale.

A noter qu’aucun cas d’arrestation ou de blessé n’a encore été signalé sur place.

A suivre !

Mohamed Doré pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS