Lamarana Bah, coordinateur régional du FNDC

A quelques heures de la tenue du contesté scrutin législatif et référendaire en Guinée, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) continue son combat contre le 3ème mandat d’Alpha Condé. La structure sonne la mobilisation générale à tous les niveaux. C’est dans cette dynamique que la coordination régionale du FNDC de Boké appelle ses partisans à plus de détermination et de courage pour empêcher la tenue du scrutin du dimanche, 22 mars 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les opposants à la nouvelle Constitution, qui ouvrirait la voie à un troisième mandat d’Alpha Condé, sont décidés à empêcher les consultations électorales. C’est pour faire le point des préparatifs pour y arriver que le FNDC de Boké a organisé une réunion avec ses militants hier, vendredi 20 mars 2020. Au cours de cette rencontre, Lamarana Bah, le coordinateur régional du FNDC, a invité ses partisans à se tenir prêts pour les 21 et 22 mars. « Nous avons déjà sillonné les sous préfectures de Boké où nous avons fait de la sensibilisation et des campagnes porte-à-porte, pour dire à tout le monde d’empêcher ces élections. Donc, nous sommes prêts et nous allons empêcher par tous les moyens la tenue des élections législatives et référendaire à Boké le 22 mars prochain. Et nous demandons à tous les fils de Boké de ne pas rester à la maison le samedi et le dimanche ; mais, de sortir avec détermination pour empêcher le scrutin », a lancé Lamarana Bah.

Pour le coordinateur régional du FNDC a Boké, la peur n’a plus de place dans la lutte qu’ils sont entrain de mener. « C’est vrai que nous courons des risques. L’insécurité est grande dans le pays, les assassinats et les kidnappings sont fréquents. Mais, nous n’avons pas peur. La peur n’a plus de place dans notre ventre. Je préfère être un martyr de la Guinée que d’être un esclave d’Alpha Condé. C’est pour ça que nous luttons. Bien sûr que la sécurité des gens nous inquiète ; mais, nous préférons lutter pour la Guinée, pour que les choses marchent en fin dans notre pays ».

Depuis Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628-98-49-38

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin