Baïdy Aribot, deuxième vice-gouverneur de la Banque Centrale

Baïdy Aribot, deuxième vice-gouverneur de la Banque Centrale

La Guinée a enregistré quatre cas confirmés de Coronavirus. Le dernier cas en date, découvert au ministère du Budget, préoccupe les autorités sanitaires du pays. Le cadre du ministère du Budget, Aly Kaba, a été en contact avec plusieurs personnes, dont des employés de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) qui doivent être mis en quarantaine pour rompre la chaîne de contamination.

Jointe au téléphone dans l’après-midi de ce mardi, 24 mars 2020, une employée de la BCRG, sous anonymat, qui a été en contact avec le cadre du Budget testé positif, a exprimé son angoisse.

Le coronavirus se propage inexorablement à travers le monde. La Guinée connait déjà quatre cas confirmés, dont ce cadre du ministère du Budget, qui aurait propagé le virus aussi bien dans son département qu’à la BCRG. Une employée de la Banque, considérée comme contact, est aujourd’hui dans une grande angoisse.

Décryptage !

Il y a eu beaucoup de contacts. Vendredi, on fait la monnaie pour le personnel de la Banque Centrale (BCRG). Et vous savez, monsieur Aly Kaba était membre du personnel de la Banque Centrale avec le ministre Ismaël Dioubaté. Quand le ministre a été nommé, c’est le petit direct du ministre. Il est parti directement avec lui et une de nos secrétaires, qui s’appelle Angèle Souaré qui était là. Donc, souvent, ils viennent pour la monnaie et pour le retrait.

Vous savez, on travaille directement ensemble et il est venu ici le jeudi, 19 mars 2020. Et, moi personnellement, le vendredi, je suis partie dans le grand bâtiment et je suis revenue vers l’agence. Je l’ai vu quand il sortait de l’ascenseur. On s’est salué et après, il a fait l’accolade à un collègue. De là, il quittait d’abord chez monsieur Touré, le directeur de Guinée Monétique. Donc, il est entré dans cet immeuble, il est sorti pour partir chez le directeur de l’agence principale. Il a vu les caissières, il s’est amusé avec les secrétaires et, je crois, il est parti au budget.

Après, il est parti voir le vice-gouverneur, Baïdy Aribot, où il y a eu vraiment un contact direct. Ce qui fait que monsieur Baïdy Aribot a été ordonné d’être en quarantaine, d’être confiné à domicile ainsi que moi-même qui vous parle, parce qu’il est sorti de l’ascenseur et je suis entrée. C’est un contact direct qu’on m’a dit et il y a la climatisation dedans.

A l’heure où je vous parle, l’équipe chargée de la lutte contre le Coronavirus est à l’agence principale de la BCRG ici pour prendre les contacts et les noms. Ils nous ont demandé d’attendre, ils vont nous servir des thermo flashs et nous ont expliqué comment on fait. C’est la situation qui prévaut ici ; mais, tout le monde est inquiet. Personne n’a faim, nous sommes découragés.

En plus de ça, nous apprenons qu’il y avait deux de nos collègues qui sont venus dans le même avion que monsieur Kaba et monsieur Amadou Touré, actuel syndicat de la Banque Centrale, qui est à l’inspection, et madame Salématou Camara. Eux, ils sont restés à la maison. Mais, monsieur Aly Kaba a refusé de rester confiné pour les 14 jours chez lui. Il vient d’arriver de la France. Les gens qui m’ont contacté ont même dit le nom de la ville où il était, sa fille et sa femme. Je crois que c’est à Grenoble.

Peut-être que c’est une manière de nous sensibiliser ; mais, ils nous ont dit de ne pas avoir peur pour ne pas que ça se propage, si jamais il y a des personnes fragiles entre nous, et il faut que nous restions à la maison. Moi par exemple, ils ont compté vendredi et m’ont dit que je devais reprendre le travail le 03 avril. La liste est pleine, tout le monde est traumatisé ici, mais nous attendons qu’on nous fournisse les thermo flashs. Ils ont pris les numéros, ils nous ont fichés dans les ordinateurs. Nous sommes vraiment terrorisés ici.

Tous ceux qui sont sur la liste vont rentrer pour le confinement à domicile. Notez bien que la direction presque du budget, de la banque centrale, tout le monde aussi est confiné parce que le monsieur a été presque en contact avec tout le monde.

Ils nous ont dit que la fille du monsieur a été testée négative, mais c’est sa femme qui est positive. Nous sommes là et on attend pour rentrer.

Propos recueillis par Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin