Me Béa alerte : « l’état de santé d’Ousmane Gaoual est vraiment inquiétant »

Ousmane Gaoual Diallo


Contrairement à la récente sortie du ministère de la Justice, qui a voulu dédramatiser la situation, l’état de santé de l’opposant Ousmane Gaoual Diallo est très grave. C’est ce qu’a assuré l’un de ses avocats dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, ce jeudi 6 mai 2021. Il indique que l’état de santé de l’ancien député uninominal de Gaoual ne s’est pas véritablement amélioré.

 

Selon Me Salifou Béavogui, Ousmane Gaoual Diallo (qui est détenu avec plusieurs autres opposants depuis six mois à la Maison centrale de Conakry), était inconscient lorsqu’il a été admis à l’hôpital Ignace Deen de Conakry, le 3 mai 2021. Et jusque-là, dit-il, son état de santé est très inquiétant. « Il a été admis à l’hôpital Ignace Deen dans un état d’inconscience total. Il souffre de problèmes de nerfs qui remontent des pieds à la colonne vertébrale. Il est couché à la neurologie sous soins intensifs. Il est effectivement sous soins intensifs.

 

Même quand vous rentrez dans sa salle, il est écrit en haut de son lit : salle de soins intensifs. Ça, c’est pour tous les malades qui sont dans cette salle. Il faut être dans cet état-là pour être dans cette salle. Hier soir, je l’ai rencontré, mais son état n’a pas véritablement changé. C’est lui d’ailleurs qui prend ses frais de traitement. Et comme tel, on aurait pu lui permettre d’aller dans une clinique. Donc c’est une situation qui nous inquiète aujourd’hui. On est vraiment inquiets. Si on pouvait le libérer exceptionnellement pour qu’il puisse se traiter, ça aurait été une bonne chose », a-t-il dit.

 

L’avocat souligne d’ailleurs que ce n’est pas aujourd’hui que les problèmes de santé d’Ousmane Gaoual Diallo ont commencé. Il indique que l’opposant présente des malaises depuis plus de trois mois. « Ces malaises-là l’ont conduit à l’hôpital Ignace Deen pour des soins. Après, les examens qui avaient été sollicités par les neurologues, ont été faits à la caisse de sécurité sociale aux frais de l’honorable Ousmane Gaoual, alors qu’il était en détention. Il a déboursé plus de 7 millions pour ses examens.

 

Après les examens, il était bien indiqué sur le rapport du résultat qui en est sorti, qu’il devait être immédiatement hospitalisé pour des soins. Ça c’est à la fin du mois de janvier-début février 2021. Mais en lieu et place d’une hospitalisation, il a été réincarcéré immédiatement. Nous avons tapé à toutes les portes, nous avons multiplié toutes les démarches, mais impossible. Il n’a jamais été permis d’être hospitalisé. Et pendant ce temps, le mal ne faisait que le ronger.

 

Il ne pouvait pas dormir correctement la nuit, il avait des bourdonnements d’oreilles, il ne pouvait pas se redresser convenablement, il avait des difficultés de mobilité au niveau de ses pieds et de sa colonne vertébrale. Donc les douleurs se sont intensifiées et c’est dans ces circonstances qu’il a été atteint du Covid-19 et finalement admis au centre où il a beaucoup souffert également, parce qu’il y a passé plus de 25 jours », a rappelé Me Salifou Béavogui.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620589527/664413227

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS