L’ancien député uninominal de Labé a-t-il pardonné à son geôlier Alpha Condé ? En visite dans la ville carrefour (où il a rencontré les nouvelles autorités régionales et préfectorales de Mamou) hier, jeudi 09 septembre 2021, Cellou Baldé a dit n’avoir aucune rancune et ne veut régler des comptes à personne. Ce cadre de l’UFDG (qu’on dit avoir négocié avec l’ancien régime sa libération conditionnelle avec Ousmane Gaoual et Chérif Bah) a dit mettre ses longs mois de prison au compte de la volonté divine et a demandé au comité national de rassemblement et du développement (CNRD) de ne pas regarder dans le rétroviseur. Il a surtout exhorté à la junte actuellement au pouvoir en Guinée d’œuvrer en faveur de la réconciliation, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Devant les autorités de la ville carrefour, ce responsable des fédérations UFDG de l’intérieur s’est tout d’abord réjoui de la prise du pouvoir par l’armée. Ensuite, il a exprimé son soutien au CNRD pour une transition réussie dans le pays.

Cellou Baldé, ancien député de Labé

« C’est un sentiment de joie et de satisfaction que nous avons à notre niveau. Il n’y a pas une entité qui doit se réjouir aujourd’hui plus que l’union des forces démocratiques de Guinée de ce changement qui vient d’intervenir dans notre pays, d’autant plus que nous sommes les premiers bénéficiaires des mesures positives prises par le CNRD,  notamment la libération des détenus politique. Moi, j’en étais un. Au nom de tous mes collègues détenus et à mon nom personnel, je vous dis merci. Nous sommes venus vous saluer, vous féliciter et vous remercier d’avoir, à travers le CNRD, délivré le peuple de Guinée. Nous espérons que vous allez rassembler tout le peuple de Guinée. Nous sommes venus vous témoigner notre soutien pour une transition réussie », a dit Cellou Baldé.

Pour l’ancien député uninominal de Labé (qui a passé huit mois de détention à la maison centrale de Conakry), il faut aller de l’avant pour réconcilier la Guinée avec elle-même.

« Nous n’avons pas de rancune, nous ne voulons pas de règlement de comptes. Nous avons subi les affres de la prison ; mais, nous nous disons que c’est Dieu qui a voulu que nous soyons là-bas et c’est lui qui nous a libérés aussi. Nous ne voulons pas qu’on regarde dans le rétroviseur. Nous voulons qu’on regarde de l’avant pour que la Guinée soit une Guinée réconciliée avec elle-même. Et, l’ensemble des régions se donnent les mains pour qu’ensemble nous réussissions tous, à l’image des pays voisins », a indiqué Cellou Baldé.

Apparemment, le message de ce cadre de l’UFDG a été bien accueilli par les autorités de Mamou. Car, à tour de rôle, le préfet Colonel Bienvenue Lamah et le gouverneur colonel Aly Badra Camara ont pris la parole pour exprimer leur satisfaction et réitérer leur engagement à œuvrer pour la paix, la cohésion sociale dans la ville carrefour. Ces autorités ont également réitéré leur disponibilité à travailler avec toutes les composantes de la population de Mamou.

Colonel Aly Badra Camara, nouveau gouverneur de la région administrative de Mamou

« On ne peut pas  rassembler si on n’a pas le sentiment de fraternité. On ne peut pas se rassembler sans la paix. Nous tendons la main à tout le monde pour une transition réussie et civilisée. Nous souhaitons la complémentarité pour une Guinée prospère », a dit le gouverneur Aly Badra Camara.

Colonel Bienvenue Lamah, préfet de Mamou

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tél. : 625698919/657343939

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin