image d’archive

La joie est grande chez les transporteurs au lendemain de l’annonce de la suppression de tous les barrages non conventionnels en Guinée. Une décision annoncée hier, jeudi 6 mai 2021, par un communiqué conjoint des ministères de la Défense et de la Sécurité. Interrogés ce vendredi par un reporter de Guineematin.com, les syndicats des transporteurs ont exprimé leur satisfaction, même si certains expriment des inquiétudes quant à l’application de cette décision.

Pour Elhadj Mamadou Yaya Baldé, secrétaire général de la fédération syndicale professionnelle des transports et mécanique générale de Ratoma, le gouvernement vient de faire face à la principale préoccupation des transporteurs guinéens. Une décision qu’il accueille avec une grande satisfaction.

Elhadj Ousmane Sylla, secrétaire général de la fédération syndicale professionnelle nationale des transports et mécanique

« Aujourd’hui, nous ne pouvons que remercier le gouvernement qui a accepté nos demandes. Nous avions demandé au gouvernement la suppression de tous les barrages non conventionnels. Cette demande a coïncidé avec l’arrivée de la pandémie de coronavirus. Donc si aujourd’hui ces barrages sont levés, nous ne pouvons que remercier les décideurs. Si vous voyez qu’il y a eu suppression de ces barrages, c’est parce qu’ils faisaient mal aux transporteurs et aux usagers de la route (en raison des rackets auxquels se livrent les agents déployés au niveau de ces barrages, ndlr). Donc nous sommes heureux qu’ils soient supprimés », a réagi le syndicaliste.

Egalement heureux de cette décision, Elhadj Ousmane Sylla, secrétaire général de la fédération syndicale professionnelle des transports et mécanique générale de Matam, émet toutefois des inquiétudes. Il demande au gouvernement de veiller à l’application de cette décision. « Nous sommes très contents de cette décision, parce qu’elle permettra de soulager non seulement les usagers de la route mais aussi les transporteurs. Ces barrages conventionnels et la brigade mobile font le contrôle routier pour savoir ce qui entre et sort de Conakry.

Donc nous, on se demandait quelle était l’importance des autres barrages. Surtout les barrages sanitaires qui fatiguaient beaucoup nos transporteurs. Maintenant, ce qui nous inquiète aujourd’hui, c’est l’applicabilité de cette décision. C’est pourquoi, on invite le gouvernement de nous aider à faire appliquer cette décision. Parce qu’il y aura toujours des personnes qui vont agir dans le sens contraire », fait remarquer ce responsable syndical basé à la gare routière de Matam.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin