Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG

Le drame survenu la nuit dernière à Dabondy 3, où les eaux de ruissellement et des ordures ont coûté la vie à quatre personnes, a été l’un des sujets évoqués au cours de l’assemblée générale de l’UFDG ce samedi, 18 mai 2019. Le principal parti d’opposition du pays a regretté ces pertes en vies humaines avant d’accuser le président Alpha Condé d’être le responsable de cette situation, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

C’est avec un sentiment de tristesse et de frustration que Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, a évoqué cette question devant les militants de son parti, réunis au siège de la formation politique. L’opposant regrette le fait que des guinéens perdent la vie dans de telles conditions et pointe un doigt accusateur sur le président de la République. Selon lui, c’est la construction du marché Briki Momo de Dabondy qui est à l’origine de cette situation.

« Les jeunes qui sont morts à Dabondy, ils sont morts pourquoi ? Parce qu’on a averti monsieur Alpha Condé en disant qu’il ne faut pas construire le marché Briki Momo. On lui a dit si tu construis le marché Briki Momo, il y aura inondation. Malgré tout, il a construit le marché. La saison des pluies n’a même pas commencé, nous avons déjà 4 enfants morts et il y a un disparu.

Et, l’année prochaine ça va continuer parce qu’ils ont sciemment fait en construisant le marché (…) Conakry est devenu une ville où c’est les ordures qui dictent leur loi. Les ordures font la loi dans ce pays après 10 ans de gouvernance de monsieur Alpha Condé. Nous sommes dans quel pays ? », s’interroge-t-il.

A rappeler que ce n’est pas la première fois que les ordures font des victimes dans la capitale guinéenne. Le 22 août 2017, un autre éboulement survenu à la décharge de Dar-es-salam avait coûté la vie à 9 personnes.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin