Tribunal de Dixinn : le procureur demande la condamnation du blogueur Alpha Diallo

Alpha Diallo, président de l’ABLOGU

Le procès de Mamadou Alpha Diallo, président de l’association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI), s’est ouvert ce mardi, 8 juin 2021, au Tribunal de Première Instance de Dixinn. Poursuivi pour outrage à agent,violences et voie de fait, le prévenu a plaidé non coupable. Au terme des débats, le procureur a réclamé une peine de 6 mois d’emprisonnement assorti de sursis contre lui, a constaté un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Mamadou Alpha Diallo a comparu libre devant le tribunal correctionnel de Dixinn. A la barre, le prévenu est revenu sur son interpellation, le 3 juin dernier, suite à une altercation avec un policier, au rond-point de Sonfonia. Il a rejeté les faits articulés contre lui, soutenant avoir été « doublement violenté » par les agents de police. « Je revenais de N’Zérékoré ce jour. Quand je suis arrivé à Sonfonia, une policière m’a demandé les papiers du véhicule. Je les lui ai remis, j’étais en règle. Mais elle a dit que j’étais en infraction, que je portais des chaussures non fermées. Je suis descendu de la voiture pour lui montrer que je porte des chaussures fermées.

Par la suite, elle m’a dit que la voiture est teintée. Elle est allée dire que mon véhicule est teinté. C’est en ce moment que Mme Kourouma a commencé à écrire l’infraction sur son carnet d’infractions. J’ai touché le carnet en lui demandant d’aller voir le véhicule d’abord, parce que mon véhicule n’est pas teinté. Elle a retiré le carnet avec force. Donc il y a eu pression, et moi j’ai laissé le carnet avec elle. C’est au commissariat qu’on m’a montré le carnet déchiré. Au commissariat, ils m’ont roué de coups, avant de me mettre en détention. J’ai été doublement violenté au commissariat par les agents », a expliqué le président de l’association des blogueurs de Guinée.

Une version démentie par la plaignante, Capitaine Fendaba Kourouma. La policière dit avoir été insultée et humiliée par le prévenu. « Il était très sûr de lui. Dès qu’on l’a interpellé, il a donné les papiers à la dame. Il est allé stationner à l’angle du carrefour. Il est venu en disant : les policiers sont là pour faire des bavures, pour faire de l’arnaque. Quand j’ai fait sortir le carnet, il a tiré le carnet et l’a déchiré. C’est ainsi qu’on s’est embarqué pour aller au commissariat. Et lorsqu’on est arrivé au commissariat, il n’a pas été frappé, ni insulté. C’est lui qui était venu m’insulter et m’humilier », a déclaré le capitaine Finaba Kourouma.

Dans ses réquisitions, le procureur Daouda Diomandé a dit que Mamadou Alpha Diallo s’est effectivement rendu coupable des infractions qui lui sont reprochées. Pour cela, il a demandé au tribunal de le sanctionner en le condamnant à 6 mois d’emprisonnement assorti de sursis. « Il y a eu bel et bien outrage à agent, violences et voie de fait. C’est pourquoi, le ministère public vous demande de condamner Mamadou Alpha Diallo à 6 mois d’emprisonnement assorti de sursis », a requis le représentant du ministère public.

Après les réquisitions du procureur, c’est au tour des avocats de la défense de prendre la parole pour leurs plaidoiries.  

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel 620589527/664413227

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS