Le deuxième imam de Banankoro vient d’être suspendu jusqu’à nouvel ordre. La décision lui a été annoncée par le responsable local de la ligue islamique. Selon le leader religieux, interrogé par Guineematin.com, il est accusé d’avoir pris position pour la société Guiter et la fédération du RPG Arc-en-ciel de Banankoro.

Cette sanction fait suite à un sermon qu’Elhadj Sékou Camara, le deuxième imam de la grande mosquée de Banankoro, a prononcé lors de la prière du vendredi dernier. Quelques jours après, le leader religieux a été convoqué par le responsable de ligue islamique sous-préfectorale qui aurait agi en collaboration avec le Patriarche de Fodéssiyaya (Banankoro).

Ces derniers lui ont signifié qu’il est suspendu jusqu’au retour du grand Patriarche de Banankoro qui se trouve actuellement à Conakry. Il lui est reproché d’avoir pris position pour la société Guiter S.A et la fédération RPG Arc-en-ciel de Banankoro, tous en conflit avec le Patriarche et ses partisans.

« Je ne sais pas qu’est-ce qui s’est passé. Moi, mon sermon, je l’ai enregistré intégralement. Je n’ai rien dit qui puisse conduire à une sanction. Mais, on m’a appelé pour me dire que j’ai prêché en faveur de la société Guiter et du parti au pouvoir alors que ce n’est pas le parti qui m’a nommé deuxième imam ni Kaba Guiter. On m’a dit d’attendre jusqu’au retour de notre doyen de Conakry et qu’en attendant, je ne dois plus faire de sermon dans la mosquée. Chose qui m’a vraiment étonné », a réagi l’imam.

A rappeler que le Patriarche de Banankoro et certains de ses partisans avaient été arrêtés suite à la récente attaque des installations de la société Guiter S.A dans la localité. Il a fallu des implications politiques pour les faire libérer avant l’ouverture du procès. Certains accusent les responsables locaux du parti au pouvoir d’avoir orchestré ces arrestations.

De Banankoro, Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin