Oustaz Mohamed Ramadan Bah, chroniqueur islamique et imam à Koloma

Selon toutes les prévisions, les fidèles musulmans de Guinée et du monde vont entamer le jeûne du Ramadan demain, lundi 06 mai 2019. En France par exemple, la date a été rendue officielle depuis hier, samedi, par le Conseil français du culte musulman, à l’issue d’une réunion des grandes fédérations musulmanes. En Arabie Saoudite comme en Guinée, on attend le crépuscule pour scruter l’apparition du croissant lunaire.

Comme on le sait, le ramadan est un mois pendant lequel ils vont multiplier les actes de dévotion afin de se faire pardonner leurs péchés et se rapprocher davantage de leur créateur.

A la veille du début de ce mois très important pour les musulmans du monde entier, Guineematin.com a reçu comme invité Oustaz Mohamed Ramadan Bah, chroniqueur islamique et imam à Koloma. Avec lui, nous avons évoqué plusieurs sujets liés au mois de Ramadan.

Décryptage !

Guineematin.com : nous sommes à la veille du début du mois saint de Ramadan, dites-nous est-ce que le jeûne du Ramadan doit commencer ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : je vous remercie. Concernant le jeûne du mois de Ramadan, tout est défini par le Saint Coran et les hadiths du Prophète Mohamed (PSL). Dieu nous dit dans le Coran que celui qui observe le croissant lunaire doit jeûner le mois. Et dans les hadiths, le Prophète Mohamed(PSL) nous enseigne dans un des hadiths de jeûner lorsqu’on le croissant et rompre le jeûne lorsqu’on observe le croissant lunaire du mois suivant. Le Prophète a ajouté que : si le croissant se cachait derrière les nuages, si vous n’arrivez pas à observer le croissant, compléter le mois à 30 jours. Donc c’est ce que disent le verset et les hadiths du Prophète Mohamed (PSL).

Guineematin.com : à ce niveau justement, on rencontre régulièrement des polémiques dans notre pays, soit au début ou à la fin du Ramadan. Parfois, les musulmans ne commencent pas tous ensemble le jeûne et ils ne le terminent pas tous ensemble. Que disent les textes là-dessus ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : concernant l’observation du croissant lunaire, il n’est pas dit forcément que tout le monde doit l’observer. Si on arrive à voir nous-mêmes la lune, c’est bien. Et dans le cas contraire, la religion nous dit que si d’autres personnes croyantes observent le croissant lunaire, c’est valable pour ceux qui n’ont pas observé la lune, ils doivent jeûner. Il n’est pas dit forcément que tout le monde doit observer le croissant pour jeûner. Maintenant, le problème se trouve à deux niveaux : le premier, c’est si par exemple l’Arabie Saoudite observe la lune et que nous ici on ne l’a pas observé, est-ce qu’on peut jeûner avec eux ? Ça, c’est le premier aspect.

Le deuxième aspect, c’est est-ce que chaque pays doit observer la lune ? Puisque nous savons que le lever et le coucher du soleil diffèrent. Il y a un décalage horaire entre les pays. C’est là où il y a le problème. Mais tout est défini par la religion. Si un musulman croyant observe la lune quelque part dans le monde, c’est valable pour tous les musulmans du globe de jeûner. C’est l’argument le plus solide. Maintenant pour résoudre tous ces problèmes, nous avons une autorité religieuse qui est là. Pour ne pas qu’il y ait des mésententes, des divergences, des malentendus entres les musulmans, croyants, nous devons écouter les autorités religieuses.

Ces autorités ne vont pas dire ce qui n’est pas vrai en ce qui concerne le croissant lunaire. Si elles nous disent que le croissant a été observé, nous devons jeûner. Et à la fin du mois de Ramadan aussi, si elles nous disent que le croisant a été observée nous devons rompre le jeûne. C’est ce que l’islam recommande. Puisque que l’islam demande l’unité des musulmans. Chaque pays doit commencer le jeûne le même jour et rompre le jeûne le même jour. C’est ce qui est bien pour les musulmans. Mais si les uns jeûnent aujourd’hui, les autres jeûnent demain, ça ce n’est pas une bonne chose. Cela divise la communauté, et c’est interdit par la religion. C’est une religion qui appelle à l’union de la communauté et de la nation.

Guineematin.com : comment le musulman doit se préparer pour accueillir le mois de Ramadan ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : le musulman doit attendre ce mois avec des invocations et des prières. D’abord, il faut demander à Dieu qu’il nous donne longue vie, une bonne santé, pour accueillir ce mois de Ramadan. En même temps remercier Allah. Puisque l’année dernière on était avec des gens, on a jeûné avec eux, et cette année ils ne sont plus là. Que Dieu ait leurs âmes ! Donc si nous on a eu la chance de vivre jusqu’à cette année, nous devons rendre grâce à Allah, lui remercier et faire beaucoup d’invocations pour qu’Allah nous donne une longue vie. Le musulman doit aussi accueillir ce mois dans la ferveur.

Il doit être content de la venue du mois béni de Ramadan. Il ne doit pas se fâcher, être triste parce que le mois de Ramadan est là. C’est des choses que le musulman doit éviter. Ce mois, c’est un bonheur pour l’humanité tout entière. Pas pour les musulmans seulement. Cela seulement, doit conforter le musulman. On entend le gens dire cette fois-ci encore le mois de Ramadan est venu, comment on va s’en sortir avec les dépenses, la famille, les enfants, les habits, les parents, les beaux-parents ? Tout ça, c’est à éviter. Il ne faut pas être triste.

Guineematin.com : dites-nous maintenant qui doit jeûner ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : c’est le musulman qui doit jeûner. Le musulman qui a atteint l’âge de la puberté, qui est en bonne santé et qui n’est pas en voyage. Celui qui n’est pas musulman n’est pas demandé à jeûner ce mois de Ramadan ; l’enfant qui n’a pas atteint l’âge de la puberté, on doit lui apprendre à jeûner petit à petit à jeûner, mais on ne doit pas le forcer parce qu’en islam tout est facile. Celui qui est malade aussi, l’islam ne lui demande pas de jeûner, sauf s’il peut supporter le jeûne avec la maladie. Mais s’il trouve qu’il ne peut supporter le jeûne avec sa maladie, l’islam lui dit de ne pas jeûner.

Pourquoi ? Parce qu’il ne doit pas faire souffrir son âme. Ça c’est interdit. Donc il doit se ressaisir, il doit manger, et compter les jours qu’il a mangés et après le mois il rembourse les jours qu’il a mangés. Le musulman aussi qui est en voyage, l’islam lui dit de ne pas jeûner. Parce que nous savons que le voyage est difficile. Maintenant s’il peut supporter le jeûne et le voyage, là, il n’y a pas de problème, il peut jeûner. Mais si cela va porter préjudice à sa santé, l’islam lui dit de ne pas jeûner. Donc de manger et après rembourser après le mois.

Guineematin.com : il y a certains, notamment des personnes très âgées qui ne peuvent pas du tout jeûner. Ils ne peuvent pas le faire pendant le Ramadan et ne peuvent pas rembourser après le Ramadan. Que doivent-ils faire ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : il y a deux catégories de personnes qui ne doivent pas jeûner. Ceux-là, en contrepartie, ils doivent faire manger un pauvre une seule fois dans la journée, comme il est indiqué dans les versets. Un demi-kilo suffit pour cela. Il y a les vieilles personnes et il y a des gens qui ne sont pas des vieilles personnes mais qui sont malades et qui sont condamnés à ne pas jeûner avec leur maladie. Maintenant, il faut préciser que c’est seulement celui-là qui est condamné c’est-à-dire il n’attend pas à guérir de la maladie. Quelqu’un qui attrape une maladie qui peut guérir, n’est pas dispensé du jeûne.

Il peut bien sûr manger pendant le Ramadan mais après, il doit rembourser les jours qu’il a mangés. Cela est valable aussi pour les femmes qui voient leurs règles et celles qui sont en grossesse et qui allaitent. La femme en état de grossesse ou en état d’allaitement, si elle trouve qu’elle ne peut pas supporter le jeûne avec la grossesse ou avec l’allaitement, elle doit manger et à la fin du mois de Ramadan elle rembourse le jeûne. C’est ce qui est dit. Elles ne font pas mangées des pauvres.

Guineematin.com : quels sont les comportements que le jeûneur doit adopter pendant le mois de Ramadan ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : le jeûne, nous savons que c’est de s’abstenir de manger, de boire et d’avoir des rapports intimes avec son épouse pendant les 29 ou 30 jours du mois de Ramadan. Mais tout le corps doit jeûner, de la tête aux orteils. Les oreilles doivent jeûner : elles ne doivent pas écouter ce qui est illicite comme la musique, le mensonge et la calomnie. Les yeux doivent jeûner : ils ne doivent pas observer tout ce qui est illicite. Il ne faut pas être en jeûne et regarder ce qui est illicite. Même les films, il faut les éviter pendant la journée et même pendant la nuit. Il faut lire et écouter le Coran. C’est ce qui est recommandé. Tout le reste, il faut abandonner. Les mains ne doivent pas toucher tout ce qui est illicite. On ne peut pas être en jeûne et s’amuser avec les femmes d’autrui, excusez-moi du terme. Ça, c’est quelque chose qui est haram, qui est illicite.

Les pieds doivent jeûner : ils ne doivent pas aller n’importe où pendant le jeûne. On doit aller dans les endroits où il y a du bien et éviter les endroits où on peut récolter des pêchés. La langue, la bouche doit jeûner. Quelque part le Prophète Mohamed (PSL) nous enseigne que celui qui ne s’abstient pas aux mensonges et à témoigner le mensonge, Dieu n’a pas besoin de son jeûne. Donc on doit s’abstenir de mentir ou de témoigner le mensonge. Donc il faut faire beaucoup attention. Surtout chez nous ici où tout le monde est devenu politicien. On ne parle que de la politique avec beaucoup de mensonges. Donc c’est des choses qu’il faut éviter. La langue doit faire des invocations, des prières, lire le Coran et dire la vérité.

Guineematin.com : il y a certains jeûneurs qui vont jouer au damier, aux cartes et tant d’autres jeux de divertissement pendant la journée pour faire passer le temps. Est-ce normal d’agir ainsi ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : jouer au damier, au ludo, aux cartes, aux jeux de hasard, c’est des choses à éviter parce que tout cela est illicite en islam. Cela n’annule pas le jeûne mais c’est des choses qui réduisent les biens qu’on peut avoir pendant le jeûne. C’est un mois de repentance, un mois où chacun doit en profiter pour faire beaucoup de biens pour effacer ses pêchés.

Guineematin.com : malade qui suit un traitement, peut-il jeûner et prendre des injections ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : en ce qui concerne les injections, il y a deux sortes : si ce sont des injections qui remplacent l’alimentation, un jeûneur ne peut pas les prendre pendant la journée parce que ça annule le jeûne. Mais si c’est des injections qui ne remplacent pas l’alimentation, si des injections qui permettent juste de traiter une maladie, cela n’annule pas le jeûne. Donc, on peut jeûner et prendre ce genre d’injections.

Guineematin.com : quels sont les avantages liés au jeûne du Ramadan ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : Il y a beaucoup d’avantages dans le monde ici-bas et à l’au-delà. Le plus grand avantage c’est à l’au-delà. Il y a une porte au paradis appelée Abaya, n’entre par cette porte que le jeûneur. Si le jeûneur entre, elle se referme, elle ne se rouvre plus. Aussi, le Prophète Mohamed(PSL) nous dit qu’Allah a dit que le jeûne lui appartient, et c’est lui personnellement qui récompense le jeûneur. Ça ne veut pas dire que les autres adorations ne lui appartiennent pas. Mais là, c’est une distinction pour le jeûne et le jeûneur. Donc il est très important de jeûner. Puisqu’en le faisant, on devient un homme de Dieu.

Il y a un autre hadith qui dit que c’est une défense entre le jeûneur et le châtiment. Quand on est dans la tombe, quand le châtiment arrive, le jeûne devient un barrage entre le châtiment et le jeûneur. Donc le châtiment n’atteint pas le jeûneur. Et le jour de résurrection aussi, c’est la même chose jusqu’à ce qu’il entre au paradis. Ça, c’est à l’au-delà. Dans ce bas-monde, nous-mêmes nous voyons combien de fois le jeûne est important. D’abord pour la santé, il est dit : jeûnez et vous aurez la santé. Combien de gens vont à l’hôpital et on leur dit de suivre un régime ? Il y a beaucoup de gens qui disent, avant le mois de Ramadan je ne me sentais pas bien, mais après le mois de Ramadan, vraiment je me sens à l’aise.

Donc cela fait partie de l’importance du jeûne sans compter combien de fois le jeûne unit la communauté et la nation. Avant l’arrivée du mois de Ramadan, les mosquées ne sont pas remplies. Mais demain ou après-demain, il faut observer toutes les mosquées seront remplies à cause du jeûne. Il y a cette fraternité, l’amour entre les fidèles de cette communauté. Ils deviennent plus pieux pendant le mois de Ramadan qu’avant le mois de Ramadan. Mais cela ne nous surprend pas parce que le Prophète Mohamed (PSL) nous dit que quand vient le mois de Ramadan, les portes du paradis sont ouvertes, les portes de l’enfer sont fermées et Satan est enchainé. Donc quand Satan est enchainé, ceux-là qui ne pratiquaient pas la religion, en ce moment ils deviennent libres. Ils participent à la prière collective, aux sacrifices, ils s’abstiennent à faire ce qui est illicite.

Guineematin.com : un musulman qui n’est pas malade et qui refuse volontairement de ne pas jeûner, que risque-t-il ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : le musulman qui refuse volontairement de jeûner, cela peut conduire à annuler sa foi en Allah. Il peut devenir un mécréant. Cela est interdit par la religion musulmane. Ceux qui le font, qu’ils sachent qu’ils doivent se repentir et revenir chez Allah avant qu’ils ne quittent ce monde. Sinon, s’ils quittent ce monde dans cet état, leur récompense sera l’enfer. Que Dieu nous en garde ! Donc il faut éviter cela. Il y a certains qui disent qu’ils ne peuvent pas jeûner les 30 jours. Si on est majeur, on a atteint l’âge de la puberté, si nous jeûnons 29 jours, et le mois se termine à 30 jours et qu’on ne jeûne pas 30èmejour, tous les 29 jours deviennent nuls.

Et, pour rembourser un seul jour mangé volontairement pendant le mois de Ramadan, il faut jeûner pendant deux mois successifs. Mais, même si on jeûne 2 mois successifs, cela ne va pas remplacer le jour mangé volontairement pendant le Ramadan. Même s’il jeune toute sa vie, cela ne peut pas remplacer le jour qu’il a mangé volontairement. Donc quand on est majeur, on est en bonne santé il faut éviter cela et jeûner. Qu’on soit garçon ou fille, il faut jeûner.

Guineematin.com : La prière de « Taraawi » que nous appelons ici « Naafila », est-elle obligatoire pour les jeûneurs ou facultative ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : la prière « Taraawi » célébrée après « Icha » (la dernière prière du soir) n’est pas une prière obligatoire. En Islam, il y a 5 prières obligatoires. Le reste, même le « Taraawi » dont vous parlez n’est pas obligatoire. C’est une prière surérogatoire. Mais c’est une prière qui est très importante. Puisque le prophète nous dit : celui qui prie cette prière pendant ce mois de Ramadan, à la fin du mois de Ramadan Dieu lui pardonne tous ces pêchés.

Guineematin.com: nous arrivons à la fin de cet entretien. Quel message avez-vous à lancer à l’endroit des fidèles musulmans de Guinée qui vous suivent ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah : le message que j’ai à lancer, c’est d’abord d’accueillir le mois de Ramadan dans la joie, dans la ferveur ; éteindre les querelles, les mésententes, qui existent entre nous. Partout où nous sommes, que ça soit dans le travail ou dans la famille, soyons des frères et des sœurs. Pardonnons-nous et tolérons-nous surtout dans nos routes évitons les injures et les bagarres pendant ce mois de Ramadan.

Il faut aussi écouter nos autorités religieuses : si elles nous disent que la lune a été observée, nous commençons à jeûner ensemble. A la fin du mois de Ramadan, si elles nous disent que le jeûne est fini, nous prions ensemble. Ensuite, il faut surtout lire beaucoup le Coran et faire beaucoup de sacrifices. Donc c’est me message que j’ai à lancer à l’endroit des fidèles musulmans.

Propos décryptés par Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel. 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin