La nouvelle est tombée comme un couperet la nuit d’hier vendredi, 17 mai 2019. La Guinée a été lourdement sanctionnée par la Confédération Africaine de Football (CAF) pour avoir fraudé sur l’âge de deux de ses joueurs de l’équipe nationale des moins de 17 ans. Cette sanction est consécutive à une plainte de la Fédération sénégalaise de football lors de la Coupe d’Afrique des Nations de mois de 17 ans jouée récemment en Tanzanie, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La CAF a eu la main lourde. Les soupçons de fraude sur l’âge des joueurs Ahmed Tidjane Kéita et Aboubacar Conté se sont confirmées au grand dam de la Guinée. Ces deux joueurs ont présenté des dates de naissance différente sur leurs passeports.

Après les tests IRM (Imagerie à Résonnance Magnétique) de la CAF, révélées défaillantes, c’est l’expertise des japonais qui a permis de confondre les deux joueurs guinéens dont ont a diminué l’âge. Avec leur présence, la Guinée a participé à la CAN des Cadets où les poulains de Maleyah Camara ont fini deuxième sur 8 équipes au départ.

Selon le contenu de la décision du Conseil de Discipline de la CAF, le Syli perd sa deuxième place et doit restituer la médaille d’argent obtenue lors du tournoi cadet. Nos cadets sont également disqualifiés de la coupe du monde de sa catégorie, prévue au mois de novembre prochain au Brésil. La Guinée est également bannie des deux prochaines éditions de la CAN U17. Les deux joueurs concernés sont interdits d’exercer toute activité liée au football pour une période de deux ans. Comme cela ne suffisait pas, la Fédération Guinéenne de Football est sanctionnée d’une amende de 100 mille dollars US.

Le Sénégal reprend la place de la Guinée pour la coupe du monde des U17.

Telles sont les lourdes conséquences des errements de ceux qui gèrent le football guinéen : fédération de football, ministère des sports et ministère de la sécurité.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin