Abdoulaye Kaba dit « Abdoul Razack » et Mohamed Camara alias « Gninnè » ont comparu hier lundi, 20 mai 2019 devant le tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la mairie de Ratoma. Ils sont poursuivis, avec Mamady Konaté alias « Denilson », en fuite, pour vol et meurtre. Après les débats, le procureur a requis une peine de réclusion criminelle à perpétuité contre les accusés, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon l’accusation, c’est le 8 juillet 2011 que les trois jeunes se sont introduits nuitamment dans une concession située au quartier Jean Paul II, dans la commune de Ratoma. Ils ont tué un vieil homme du nom d’Aboubacar Sidiki Touré et volé des biens se trouvant dans sa maison. Après les enquêtes, les services de sécurité ont mis main sur Abdoulaye Kaba et Mohamed Camara, qui ont été placés sous mandat de dépôt le 19 Août 2011.

En comparaissant ce lundi, 20 mai 2019 devant le tribunal criminel de Dixinn, les deux accusés ont reconnu avoir participé au vol. Mais, ils assurent que c’est Mamady Konaté, en fuite, qui a tué Aboubacar Sidiki Touré par étranglement.

« Ce jour-là, nous étions dans le bar dénommé Gaza, en train de consommer. C’est ainsi que Mamady Konaté qui est en cavale nous a proposé d’aller chercher de l’argent. On l’a suivi. Nous sommes allés dans une concession à Jean Paul ll où on a escaladé le mur et on a fait sortir une moto KTM.

Mamady Konaté dit Denilson a confié la moto à quelqu’un. Ensuite il nous a indiqué une autre concession. Nous sommes allés là-bas aussi pour faire le cambriolage. Denilson a escaladé le mur et nous l’avons suivi. Il a étranglé le vieux jusqu’à ce qu’il rende l’âme. On a pris des objets et des numéraires dans la maison et on a déplacé un véhicule pour déposer les objets volés à Foula Madina », a avoué Mohamed Camara, à la barre.

De son côté, Abdoulaye Kaba dit avoir tenté vainement d’empêcher Mamady Konaté de tuer le vieux Sidiki Touré. « Je me suis complètement opposé à lui. Je lui ai dit que moi je pensais qu’on est venu pour voler et non pour tuer. J’ai désapprouvé son acte et je l’ai dénoncé. Ce jour, je l’ai suivi, mais j’ai beaucoup regretté après », a-t-il déclaré.

Mais pour le ministère public, les accusés sont tous coupables des faits de vol et de meurtre articulés contre eux. C’est pourquoi, le procureur, Bakary Camara, a demandé au tribunal de les condamner à la réclusion criminelle à perpétuité. « Ils ont d’abord commencé par enlever la moto. Ils ont escaladé le mur, pendant la nuit et en groupe. Après ils sont allés enlever la vie du vieux Sidiki Touré par étranglement.

Donc, le ministère public demande au tribunal de les retenir dans les liens de la culpabilité de meurtre en les condamnant à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sureté de 30 ans. Puis, décerner un mandat d’arrêt contre Mamady Konaté qui est en fuite », a requis le procureur.

De son côté, la défense, par la voix de maître Emanuel Bamba, a demandé au tribunal de ne retenir que les faits de vol contre ses clients. « Je plaide coupable pour le cas de vol parce qu’il y a eu même restitution de certains objets volés. Je demande au tribunal de ne pas les retenir dans les liens de la culpabilité de meurtre. Mais de les retenir dans les liens de la culpabilité de vol avec les circonstances aggravantes qui sont : la nuit, la réunion et l’escalade.

Le cas de meurtre est uniquement imputable à Mamady Konaté qui est en fuite. Rien n’a été démontré ici que ce sont les trois qui ont étranglé le vieux. Donc, je plaide coupable pour le cas de vol tout en sollicitant du tribunal de leur accorder de larges circonstances atténuantes », a plaidé la défense.

Au terme des réquisitions et plaidoiries, le dossier a été mis en délibéré pour décision être rendue le lundi, 27 mai 2019.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin