La question d’une nouvelle constitution continue d’alimenter la chronique en Guinée. C’est dans ce cadre que Dr Sékou Koureissy Condé, président de l’Alliance pour le Renouveau National (ARENA), a troisième mandat pour le président Alpha Condé. Toutefois, il affirme que le président Alpha Condé « a effectivement le droit d’organiser un referendum » pour soumettre une nouvelle Constitution au peuple de Guinée. C’était à l’occasion d’une conférence de presse organisée ce jeudi, 23 mai 2019, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son exposé de plus de 2 heures, Dr Koureissy Condé a donné la position de l’ARENA par rapport à la nouvelle Constitution, tant vantée par les partisans de la mouvance présidentielle. Selon l’ancien médiateur de la République, « nous avons entendu la déclaration de la mouvance présidentielle portant sur l’imminence de la présentation de l’introduction d’une nouvelle Constitution en République de Guinée. Et tant qu’on n’était pas arrivé à ce niveau, notre parti ARENA s’était imposé un devoir de réserve parce que le débat n’avait pas commencé et maintenant, comme le débat est ouvert, il appartient aux partis politiques de s’exprimer sur ce qui est de l’intérêt national… Le président de la République a effectivement le droit d’organiser un référendum, et ceci est inattaquable du point de vue Droit. Je ne suis pas supporteur, animateur ou promoteur d’une nouvelle Constitution, mais je parle de Droit. L’initiative référendaire appartient effectivement au président qui détient une partie de la souveraineté, s’il est légitimement élu », a souligné le directeur exécutif de l’ONG African Crisis Group.

Par la même occasion, Dr Koureissy Condé a fait une proposition aux acteurs politiques et sociaux pour, dit-il, éviter des crises qui vont conduire aux affrontements et à la violence. « L’ARENA propose la mise en place immédiate d’un organe consultatif, inclusif, ad hoc rapidement pour éviter les passions et les violences. Une structures capable de dire aux guinéens, vos représentants au niveau d’un organe consultatif se sont rassemblés, étudiés, élaborés et adoptés une nouvelle Constitution dont voici le contenu. Et, je dis ARENA aura des propositions à faire dans ce sens parce que nous recommandons la mise en place d’un régime parlementaire en République de Guinée », a fait savoir le leader de l’Alliance pour le Renouveau National.

S’agissant d’un éventuel troisième mandat pour l’actuel régime, Dr Sékou Koureissy Condé et son parti restent catégoriques. « Nous sommes contre un troisième mandat sous toute ses formes et que la question ne se posait pas à notre niveau. Nous ne voulons pas d’une présidence à vie. Nous voulons un changement de régime en 2020. Notre objectif était de clarifier notre non-alignement », a martelé l’activiste de la société civile.

En outre, Sékou Koureissy Condé a lancé un appel aux acteurs politiques et sociaux sur la pertinence d’organiser des campagnes de sensibilisation pour préserver la paix. Pour lui, on n’impose pas un référendum, mais on l’organise.

Pour finir, le président de l’ARENA soutient qu’il va se battre pour défendre la justice, l’Etat de Droit et les valeurs démocratiques, mais aussi pour le respect des Droits de l’Homme.

Touré Amadou Oury pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin