Quelques heures après l’annonce de la nouvelle du crash d’un hélicoptère de l’armée aux larges de Conakry, la maire de la commune de Kaloum, collectivité dans laquelle l’accident s’est produit, s’est rendue sur les lieux. Hadja Aminata Touré est venue apporter son soutien aux équipes qui mènent les recherches afin de retrouver l’appareil à bord duquel se trouvaient deux pilotes de l’armée, a constaté un reporter de Guineematin.com qui est sur place.

« Ma réaction d’abord, c’est de féliciter et encourager l’armée, la gendarmerie, la police, la marine qui ont pris toutes les dispositions pour essayer de localiser l’avion. Parce que pour le moment, on ne peut pas parler de victimes, il faut que la confirmation soit faite. D’après les informations que nous avons reçues, c’est qu’il y a eu crash. Parce qu’il y a des habitants qui étaient dans les immeubles et à l’hôtel même qui ont vu l’avion tanguer avant de piquer du nez dans la mer.

Donc, le crash est confirmé et maintenant les recherches ont été entreprises : la marine s’est impliquée fortement, la gendarmerie et même les piroguiers sont venus, des scaphandriers aussi ont prêté leurs services. Nous pensons que dans les heures qui viendront, nous serons situés sur ce qui s’est réellement passé. Et, nous espérons avec la chance de pouvoir récupérer les corps », a-t-elle déclaré.

Selon madame le maire de Kaloum, elle est porteuse d’un message « de compassion, présenter les condoléances les plus sincères et nous sommes à l’entière disposition de la commission. Nous avons laissé deux vices maires en place avec la commission pour essayer de continuer les investigations et nous remonter les informations. Et, la commune s’est engagée à accompagner la commission et déjà nous avons fait une première réaction vis-à-vis de la commission. Et je pense que dans les heures à venir nous allons donner d’amples informations », a dit Aminata Touré.

Selon le service de communication du ministère de la défense nationale, deux pilotes étaient à bord de l’hélicoptère au moment du crash. Il s’agit du colonel Abdoulaye Diallo, maître instructeur de pilotage et du sous-lieutenant Sékou Condé, mathématicien qui apprenait à piloter. Les recherches sont toujours en cours pour tenter de retrouver l’appareil et les deux pilotes.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com