Limogeage au marché de Sonfonia Gare : la mairie de Ratoma ne reviendra pas sur sa décision

Les femmes du marché de Sonfonia gare, les sages et le président du conseil de quartier qui abrite ce marché, ont été reçus ce mercredi, 28 août 2019, par le maire de la commune de Ratoma. La démarche visait à échanger sur les incidents survenus hier suite à une manifestation des femmes contre le limogeage de l’administratrice dudit marché. Le maire Issa Soumah a fait savoir à ses invités que sa décision est irrévocable, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Hadja Mabinty Traoré, ancienne administratice du marché Sonfonia Gare

Le limogeage de Hadja Mabinty Traoré, administratrice du marché de Sonfonia Gare, a été mal perçu par certaines vendeuses. Après la manifestation dispersée d’hier, les femmes dudit marché ont échangé avec le maire de la commune de Ratoma, Issa Soumah. C’était en présence des sages et de président du conseil de quartier de Sonfonia.

Siréba Diaby

Dans les échanges, les femmes ont demandé au maire de revenir sur sa décision. Selon Siréba Diaby, « nous sommes venues ici pour rencontrer monsieur le maire et lui dire que nous soutenons Mabinty Traoré. Quand un chef travaille, on doit le laisser à son poste. Mabinty, quel qu’en soit ta colère, quand tu la rencontre, ta colère se dissipe. On l’aime et elle nous aime. Elle est pacifique, elle ne combat personne. Quand il y a un différend entre les gens au marché, elle donne raison à celui qui a raison et elle dit à celui qui a tort qu’il a tort. Les considérations ethniques, elle n’en connait pas, elle met tout le monde au même pied d’égalité. Nous souhaitons que le maire revienne sur sa décision. Car, on ne sait pas pourquoi elle a été démise de son poste. On souhaite que le maire revienne sur sa décision ».

Fatoumata Lamarana Bah

De son côté, Fatoumata Lamarana Bah va même plus loin en disant que « si le maire ne revient pas sur sa décision d’ici mardi, nous allons encore barrer la route comme on l’a fait hier. Nous allons continuer ainsi jusqu’à ce que Mabinty Traoré revienne à son poste d’administratrice du marché », a-t-elle prévenue.

Le maire de Ratoma, qui vit ainsi sa première crise en tant que maire, campe sur sa position. « Je ne décide rien dans un premier temps. Je me suis entretenu avec les citoyennes de Sonfonia qui ont fait le débrayage hier. J’ai cherché à savoir pourquoi elles ont débrayé. C’est pourquoi j’ai envoyé une commission leur demandant de venir me rencontrer, parce que je suis la première autorité de la commune. Mon souci principal, c’est un équilibre au niveau de la commune de Ratoma. Mon souci principal, c’est d’avoir la sécurité de tous les citoyens de Ratoma et ça, je m’y mettrai jusqu’au bout. Les femmes m’ont dit ce qu’elles veulent et pour ça, on trouvera une solution. On ne promet rien et on ne change pas de décision. Une décision est prise, elle ne peut pas être changée comme ça. Ce qui est à la base de ça, c’est que nous avons un premier entretien avec les administrateurs des marchés. Et, c’est sur ces marchés que les communes comptent pour essayer de faire certaines activités qu’elles ont. Et, naturellement si ça ne marche pas à ce niveau-là, on est obligé de procéder à des changements. Et, c’est au cours de ce changement-là je crois qu’il y a eu des problèmes. Mais pour ça, je crois qu’on trouvera une solution. Mais rassurez-vous, on ne reviendra pas sur notre décision », a dit Issa Soumah avec insistance.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS