Saïkou Yaya Barry sur le gel des comptes des anciens dignitaires : « ce n’est qu’un début vers la droiture dans la gestion de l’Etat »

Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines

Dans un communiqué rendu public hier, jeudi 09 septembre 2021, le comité national de rassemblement et du développement (la junte militaire actuellement au pouvoir en Guinée) a annoncé le gel temporaire des comptes bancaires des anciens dignitaires du régime Alpha Condé. Officiellement, cette mesure s’inscrit dans le cadre de la « sécurisation des fonds de l’Etat » et vise particulièrement les membres du gouvernement sortant, ainsi que les hauts fonctionnaires, administrateurs et régies financières de l’État. Mais, au sein de la classe politique guinéenne, cela est perçu comme une manière de fouiner dans les avoirs des anciens dirigeants du défunt régime Condé.

Dans un entretien accordé à Guineematin.com ce vendredi, 10 septembre 2021, Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR), a salué « une décision qui permettra de recouvrer une partie de ce qui a été pillé » à la Guinée. Cet ancien député estime que cette interdiction de mouvements dans les comptes des anciens dignitaires n’est qu’un début dans le redressement du système de gouvernance de notre pays.

« C’est bien parti par rapport à ce que nous vivons aujourd’hui. Nous avons souvent dénoncé le comportement de ces administrateurs de l’Etat qui ont pris les biens de l’Etat comme leurs propres biens et qui en faisaient ce qu’ils veulent avec une arrogance sur le terrain. Je crois que la junte a trouvé le créneau nécessaire nous permettant de recouvrer un peu ce qu’ils (les anciens gouvernants) ont pillé, parce qu’il faut reconnaître que la bonne partie de ce qu’ils ont pillé se trouve à l’extérieur du pays. Mais, il faut commencer quelque part. Pour un début, le fait de geler les biens et leur demander des comptes sur la manière dont ils ont obtenu cet argent est nécessaire. J’ai souvent dit que c’est en Guinée qu’on trouve un directeur ou un administrateur plus riche qu’un entrepreneur, plus riche qu’un trésorier de société. C’est ici qu’un fonctionnaire, payé à cinq millions de francs guinéens, est capable de te montrer des immeubles à 5 ou 7 étages. La manière dont il a obtenu cet argent mérite d’être vérifiée. Donc, cet acte de la junte nous permettra de renflouer nos caisses, s’il est avéré que ces gens-là ont pris de l’argent. Nous sommes sûrs que l’argent du contribuable guinéen se trouve dans la poche de ces gens. Je ne dis pas tout le monde ; mais, je sais que beaucoup parmi eux vivent au dos de l’Etat et pillent les biens de l’Etat. Donc, je dirais que c’est salutaire et j’espère que ce n’est qu’un début vers la droiture dans la gestion de l’Etat », a indiqué Saïkou Yaya Barry.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS