Une dame du nom de Nadoua Camara, a versé de l’eau chaude sur sa voisine Finah Oularé, qui se trouve être l’épouse de son beau-frère (le frère de son mari). Cet acte fait suite à une dispute puis une bagarre entre les deux dames, a appris Guineematin.com à travers son correspondant sur place.

L’incident s’est produit hier, mardi 26 novembre 2019, au secteur Cabral, relevant du quartier Tönkolonko 1, dans la commune urbaine de Faranah. Peu après les faits, la victime a été conduite à l’hôpital pour des soins. Interrogée par le correspondant local de Guineematin.com, Finah Oularé est revenue sur les circonstances de cet acte.

« Dans la soirée du lundi, le fils de ma jeune sœur est allé déterrer mes patates. Elle (l’auteure de l’acte) s’est aussitôt formalisée soi-disant que celui-ci a pris de l’eau chez elle pour se laver. Mais déjà, elle ne voulait pas que l’enfant fasse ce travail pour moi. C’est ainsi qu’elle a commencé à crier et insulter. Je lui ai demandé pardon, mais sa colère ne faisait que s’amplifier. Je lui ai demandé alors si c’est le fait que l’enfant a fait ce travail pour moi qu’elle est fâchée. Elle a quitté immédiatement la devanture de sa porte pour venir se jeter sur moi devant ma chambre. Je l’ai mis à terre et les gens sont venus nous séparer.

Ce mardi matin, je balayais la concession, à 6 heures passées, elle est venue verser de l’eau chaude sur moi. J’ai crié et je me suis saisi d’elle pour la mettre à terre. Les voisins sont intervenus pour nous séparer. Je me suis rendue chez le chef de quartier pour l’informer de la situation. C’est ainsi que j’ai été conduite à l’hôpital. Mais auparavant, elle avait dit qu’en quittant son foyer, elle me fera du mal ou bien elle fera du mal à son mari », a expliqué la victime.

Nous n’avons cependant pas pu avoir la version de Nadoua Camara, l’auteure de l’acte. Cette dernière se trouve déjà dans les mains de la gendarmerie de Faranah.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel : 00224 620 24 15 13 / 660 27 27 07

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin