La cérémonie solennelle de lancement des audiences foraines dans la préfecture de Télimélé a eu lieu ce mercredi, 13 mars 2019, à la maison des jeunes. Six dossiers criminels sont inscrits au rôle desdites audiences. La cérémonie a connu une forte mobilisation des citoyens, des autorités administratives, communales et religieuses de Télimélé, rapportent deux reporters de Guinematin.com présents sur les lieux.

Pour ces audiences foraines, les magistrats de cette juridiction vont se pencher sur six cas de crimes dans cette préfecture relevant du ressort de la région de Kindia. De nombreuses infractions seront examinées au cas par cas : incendies volontaires, assassinats, meurtres et autres crimes graves.

Dans la salle des audiences, le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kindia, Mamadou Dian Bora Diallo, a pris l’engagement que le droit sera dit dans toutes ces affaires. « Le TPI de Kindia se transportera à Télimélé pour juger les affaires criminelles, sur initiative du président de la République, le professeur Alpha condé. Une justice sincère, à l’abri de la corruption, de l’argent et ayant la confiance de la population. C’est l’engagement que nous avons pris.

Plus de 140 décisions ont été rendues depuis qu’on a commencé ces jugements à Kindia, notamment les braqueurs de routes, les violences, les coups et blessures volontaires. C’est cette justice que veut le président de la République. Tant qu’il y a des gens qui violent la loi, on ne se fatiguera pas. Ils seront appréhendés et jugés conformément à la loi. Nous avons six (6) dossiers de faits d’assassinat, incendie volontaire, coups et blessures », a annoncé le procureur.

Selon Mamady Condé, secrétaire général des affaires administratives de Télimélé, ces audiences tant attendues, vont aider davantage à éduquer les citoyens de la préfecture. « Pour moi, c’est une fierté, surtout pour l’autorité. Je pense que ces audiences vont continuer à éduquer les populations de Télimélé. Toutes les couches sont représentées ici aujourd’hui pour que chacun sache ce qu’il doit faire et ce qu’il doit éviter », a dit monsieur Condé.

Pour Elhadj Thierno Ismaël Diallo, président du Conseil Préfectoral des Organisations de la Société Civile (CPOSC) et représentant de l’Organisation Guinéenne pour la Défense des droits de l’Homme (OGDH) à Télimélé, ces audiences permettront de rétablir le pont entre la justice et les justiciables.

« Je souhaite que les choses se déroulent normalement. Je suis très heureux de la tenue des audiences foraines qui vont rapprocher la justice des justiciables. Il vaut mieux libérer un coupable que de condamner un innocent. C’est vraiment rassurant, nous allons suivre en tant que défenseurs des droits de l’homme », a-t-il laissé entendre.

A suivre !

De Télimélé, Ousmane Dieng et Amadou Batouala Diallo pour Guineematin.com

Téléphone: 622525250/ 628516796

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com