Elhadj Mamadou Kaaly Bah, le maire de la commune rurale de Gongoré, dans la préfecture de Pita, est préoccupé par le déguerpissement en cours à Kaporo Rails et Kipé 2, à Conakry. L’élu de l’UPR s’est prononcé sur le sujet à l’occasion d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com et d’autres médias.

Visiblement révolté par ce qui se passe à Kaproro Rails et Kipé 2 où des milliers de personnes ont été déguerpies et leurs maisons démolies, Elhadj Mamadou Kaaly Bah estime que l’Etat avait d’autres moyens d’action pour ne pas en arriver là.

« Ce qui se passe à Kaporo Rails n’est pas correcte, ce n’est pas normal. L’Etat aurait pu utiliser d’autres méthodes, puisqu’un Guinéen est égal à un Guinéen. Ce qui s’est passé à Kaporo Rails, c’est sous les yeux de l’Etat. L’Etat avait tous les moyens de sécuriser son domaine et d’empêcher que les gens ne viennent y mettre leurs petites économies, accumulées des dizaines d’années durant.

Mais l’Etat a laissé faire. Même si c’est illégal, il a laissé faire. Or, il avait l’obligation d’empêcher les gens de s’y installer. Mais voilà, ce qui se passe, c’est sauvage. C’est de la carence de l’Etat. Il est le premier responsable et le seul responsable d’ailleurs », a-t-il déclaré.

Face à cette situation, il dit comprendre l’impuissance de son leader, Elhadj Ousmane Bah, ministre conseiller à la présidence de la République, qui n’a rien pu faire pour empêcher ces dégâts. « Je suis témoin de certaines démarches qu’il (Bah Ousmane) a effectuées.

Il a reçu devant moi des délégations des habitants de Kaporo Rails. Je suis sûr qu’il n’a rien pu faire, c’est pourquoi ces destructions sauvages ont eu lieu », a dit le maire de Gongoré.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com
Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com