Ce drame s’est produit dans la journée d’hier lundi, 13 mai 2019, en brousse, où les deux jumeaux allés faire la chasse. L’’un d’eux aurait ouvert accidentellement le feu sur son second avant de se donner aussi la mort, a appris le correspondant de Guineematin.com à travers un de ses correspondants basés à Labé.

Les victimes sont : Alhassane et Alhousséiny Camara, âgés de plus de 60 ans. Ces jumeaux sont allés ensemble à la chasse et ils y ont tous laissé leur vie. Joint au téléphone, Mamadou Bailo Camara, fils d’Alhousséiny Camara, est revenu sur les circonstances de ce drame. « Selon le constat qu’on a fait sur les lieux du drame, on s’est fait une hypothèse. Parce qu’ils étaient deux seulement au moment des faits.

On a trouvé qu’il n’y avait que trois mètres entre eux. Et, leur position laisse penser qu’ils se suivaient lorsque celui qui était derrière a glissé son arme qui était chargée s’est déclenchée, et la balle a touché celui qui était devant. Après avoir constaté le décès de son jumeau, il a tiré deux coups de feu : le premier en l’air certainement pour alerter les gens et le second sur lui-même, se donnant aussi la mort.

Au moment où on s’est rendu sur les lieux du drame, le second n’avait pas rendu l’âme. C’est en cours de route qu’il a succombé de ses blessures. Car il était grièvement blessé au niveau des mâchoires. Les deux ne se séparaient jamais et n’ont jamais eu de différends », a expliqué notre interlocuteur.

Après le constat, la thèse d’un homicide involontaire suivie d’un suicide a été retenue. Les autorités ont remis les deux corps à leur famille. Ils ont été inhumés le même jour à Koubi, leur village, situé à environ 5 kilomètres de la commune urbaine de Pita.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guinéematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin