A un moins et deux semaines de la date prévue pour l’arrêt des cours dans toutes les écoles du pays (30 juin), les responsables du lycée Filira, le plus grand de la ville de Boké, s’activent pour achever les programmes d’enseignement. Selon Youssouf Bah, le censeur de cette école, ces programmes seront effectivement bouclés avant cette date. Il l’a dit au cours d’un entretien avec un correspondant de Guineematin.com à Boké.

« A date, nous sommes à 81,56% dans l’exécution générale des programmes. Il y a quand même des matières où les gens ont dépassé ce cap. Il y a d’ailleurs d’autres professeurs qui ont fini complètement l’exécution de leur programme, et actuellement ils sont en répétition avec les enfants », a indiqué le responsable éducatif.

Youssouf Bah

Monsieur Bah souligne qu’un programme spécial est mis en place par son établissement pour les candidats aux examens nationaux de cette année. « Depuis le début de l’année, nous continuons la sensibilisation des élèves, donc ils sont conscients de ce qui les attend dans les salles d’examen. Maintenant, on organise des groupes de révision : de 8 heures jusqu’à 18 heures, les élèves sont là avec les professeurs, après les cours on fait des répétitions », a-t-il confié.

Cependant, le censeur du lycée Filira estime que l’école ne peut pas faire de bons résultats sans l’engagement de tous les acteurs concernés. C’est pourquoi, il interpelle chacun sur ses responsabilités. « L’appel à lancer c’est à l’endroit des élèves, des parents d’élèves et des professeurs en situation de classe. Surtout aux parents qui refusent de libérer les enfants pour les cours du soir. Il y a des parents qui ne sont pas conscients des enjeux, alors que le combat doit être collégial », a dit Youssouf Bah.

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 98 49 38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin