A l’instar de nombreux autres pays du monde, la Guinée a célébré l’Aïd el Kébir ou la Tabaski le dimanche, 11 août dernier. Contrairement aux années précédentes, il n’y a eu que très peu de cas d’accidents sur la voie publique lors cette fête à Conakry, notamment dans la commune de Ratoma, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters qui a fait un tour dans certains hôpitaux.

La fête de Tabaski, comme toutes les autres fêtes, est un moment de réjouissance. Mais, elle peut souvent se solder par des cas d’accidents graves entraînant même des décès.

Pour cette année, les cas d’accidents ont connu un net recul à Conakry, si l’on en croit certains services hospitaliers. A l’hôpital de l’amitié Sino-guinéenne de Kipé, dans la commune de Ratoma, il n’y a eu qu’un seul cas d’accident enregistré le jour de la fête.

Selon Dr Ibrahima Sory Bangoura, médecin interniste en service aux urgences médico-chirurgicales de ce centre hospitalier, il s’agit d’un accident mineur. « Au niveau de notre structure, comme durant les autres grandes fêtes, les autorités de l’hôpital avaient pris les dispositions au niveau des urgences. Heureusement, nous n’avons pas enregistré beaucoup d’accidents.

Disons que nous n’avons eu qu’un seul cas d’accident de la circulation le jour de la fête. D’ailleurs, c’était même un cas mineur : une contusion frontale qui n’a même pas nécessité une hospitalisation chez nous. Le patient a été traité puis libéré », a expliqué Dr Ibrahima Sory Bangoura.

A la polyclinique de Dogomet, située au quartier Cosa, il n’y a eu aucun cas d’accident, contrairement aux années antérieures. Ce qui réjouit Dr Mamadou Madiou Sow, médecin généraliste en service dans cette policlinique. « A notre niveau, on n’a pas enregistré de cas d’accidents durant ces deux jours, heureusement. Cependant, je demande aux usagers de la route de faire beaucoup attention. Déjà, pendant la saison pluvieuse, les routes sont glissantes. Ils doivent se méfier, conduire prudemment afin d’éviter des cas d’accidents… »

C’est le même constat qui se dégage au centre Mère et Enfants de Kipé. Là aussi, aucun cas d’accident n’a été enregistré. Dr Ibrahima Sory Sylla, en service dans ce centre hospitalier, a réitéré les mêmes conseils aux usagers de la route, notamment les conducteurs d’engin à deux roues. « Heureusement, dans notre structure ici, nous n’avons pas enregistré de cas d’accident lors de cette fête. Le phénomène d’accident a pris beaucoup d’ampleur maintenant, surtout avec les taxi-motos.

Donc, ce que je dirai aux parents et aux motos-taxis, c’est d’essayer de prendre des mesures à l’endroit des enfants. Vous savez en réalité, les enfants ne savent pas ce qu’ils font. Donc, le mieux serait que les conducteurs soient prudents. Ils doivent éviter de conduire à vive allure. Parce que c’est ce qui est souvent à la base des accidents. Si les excès de vitesse sont contrôlés dans un cadre normal, moi je pense que ça va beaucoup limiter les dégâts », a-t-il laissé entendre.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com