Le tribunal de Dixinn a rendu son verdict dans l’affaire Mamadou Oury Barry, un jeune sans profession, âgé de 19 ans, jugé pour le vol de 3 mille 500 dollars au préjudice de l’informaticien Souleymane Sidibé. Il a été reconnu coupable des faits hier, mercredi 18 septembre 2019, et condamné à un an de prison ferme pour des faits qui se sont produits il y a une dizaine de jours à Ratoma Centre, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, Mamadou Oury Barry est entré par effraction au domicile de Souleymane Sidibé. Après avoir défoncé la porte, le jeune homme s’est introduit dans la maison. Mais, le bruit a alerté le voisinage qui a aussitôt appelé monsieur Sidibé. Grâce au concours des citoyens, Mamadou Oury Barry a été mis aux arrêts alors qu’il s’apprêtait à quitter les lieux et déposé à la brigade de gendarmerie de Hamdallaye. Il a été ensuite placé sous mandat de dépôt à la maison centrale de Coronthie le 10 septembre 2019.

Appelé à la barre du tribunal de Dixinn ce mercredi, le jeune homme a reconnu les faits mais nie le montant de 3 mille 500 dollars. « Je suis sans profession. J’ai défoncé la porte extérieure et j’ai pris l’argent. Mais j’ignorais le montant que j’ai pris. C’est lorsqu’ils m’ont interpellé, ils m’ont bastonné, que j’ai entendu les gens dire que le montant que j’ai pris s’élève à 3 500 dollars », a-t-il laissé entendre.

De son côté, Souleymane Sidibé soutient mordicus avoir perdu non seulement 3 500 dollars US, mais aussi la somme de 300 mille francs guinéens. Il dit également avoir dépensé 1 million 300 mille francs guinéens pour la réparation de la porte endommagée par le voleur. « Donc, je réclame les 3 500 dollars, les 300 mille francs guinéens et la somme de 1 millions 300 mille FG qui a servi à réparer la porte », a sollicité le plaignant.

Dans ses réquisitions, le procureur Boubacar l Bah a fait savoir que tous les éléments constitutifs de l’infraction sont réunis à l’encontre du prévenu, Mamadou Oury Barry. « C’est pourquoi, je demande au tribunal de le condamner à un an d’emprisonnement ferme, de le condamner au payement des montants volés. Je demande également sa condamnation au payement des frais de réparation de la porte endommagée », a requis le procureur.

Dans sa décision, le tribunal va déclarer Mamadou Oury Barry coupable des faits de vol. Pour la répression, il est condamné à un an d’emprisonnement ferme et au payement intégral des réclamations de la partie civile.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin