Quatre, voilà le nombre de matchs consécutifs sans défaite pour les Girondins de Bordeaux. Après avoir très mal débuté le championnat avec une défaite 3-1 face à Angers, les hommes de Paulo Sousa ont trouvé leur rythme de croisière et sortent de quatre matchs plutôt intéressants. Solides défensivement, avec notamment l’apport non négligeable de Laurent Koscielny pour épauler Pablo, les Girondins ont un groupe homogène et commencent, aussi, à développer du jeu offensif : 1 but face à Montpellier (match nul), deux face à Dijon (victoire), un face à Lyon (match nul) et deux face à Metz (victoire). De quoi changer les ambitions bordelaises ? 

 

A Bordeaux, les fans attendent depuis longtemps un retour au premier plan. Après les échecs Gustavo Poyet, Eric Bedouet et Jocelyn Gourvennec, les dirigeants du club au scapulaire, passés sous pavillon américain avec l’arrivée de Joe DaGrosa, ont fait confiance avec Paulo Sousa. Après une fin de saison 2018-2019 compliquée, le Portugais semble enfin avoir trouvé la formule gagnante avec un système à 3 derrière. En attaque, Nicolas De Préville est véritablement le maitre à jouer des Marine-et-Blanc, et a déjà inscrit deux buts cette saison, tout comme Jimmy Briand. Les deux hommes sont assurément des titulaires de la formation girondine et peuvent aussi compter sur Hwang, qui réalise des débuts très intéressants. 

 

Généreux dans l’effort, le Sud-Coréen s’est mué dans l’effectif à vitesse grand v, et a même installé un certain François Kamano sur le banc. Le Guinéen, âgé de 23 ans, ne compte qu’une apparition cette saison pour 25 petites minutes de jeu et n’est clairement l’une des premières options offensives des pensionnaires du Matmut Atlantique. Annoncé partant tout au long de l’été, notamment en Italie à la Fiorentina, ou à Monaco en France, le joueur de 23 ans pourrait vivre une saison compliquée mais il aura forcément l’occasion de renverser la vapeur. 

 

En effet, les Girondins n’ont pas de Coupe d’Europe à jouer cet été et doivent être compétitif en Ligue 1 mais aussi en coupes nationales. Dans cette optique, le groupe devrait être mis sans cesse en concurrence afin de parvenir à atteindre une place en Europe l’an prochain. Pour le moment, les bookmakers ne sont pas encore convaincus par le groupe bordelais comme en témoigne les différentes cotes sur le vainqueur de La Ligue 1. En effet, le site propose des cotes pour miser sur les clubs champions à la fin de la saison sans compter le Paris Saint-Germain. Ces indications donnent alors les tendances pour le classement final et forcément Lyon est le premier outsider au PSG avec une cote de 1,67. Les clubs comme Marseille (7,00), Lille (12,00), Rennes (12,00), Saint-Etienne (26,00), Nantes (34,00), Montpellier (34,00), Monaco (41,00), Nice (41,00) arrivent devant les Girondins. Toutefois, la bonne passe actuelle des Bordelais pourrait rapidement forcer Bwin à revoir ses cotes et proposer une cote un peu moins grosse afin de récompenser les hommes de Paulo Sousa de leur bon début de saison. Le prochain gros test pour bordeaux sera d’ailleurs à la fin du mois de septembre, avec la réception du Paris SG.

Fin

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin