L’Association des jeunes avocats de Guinée (AJAG) a tenu son assemblée générale élective, ce vendredi 4 juin 2021, à Conakry. Les membres de la structure ont reconduit le bureau exécutif sortant pour un nouveau mandat de 2 ans, a constaté un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Me David Béavogui, secrétaire général de l’association des jeunes avocats de Guinée

Avant de passer au vote, le bureau sortant de l’AJAG a présenté d’abord le rapport d’activités de son mandat écoulé. « Après son élection, cette équipe s’est voulu ambitieuse en élaborant un plan d’action portant tant sur des activités à l’interne que sur des activités à l’international. Au plan interne, nous avons ambitionné la protection du jeune avocat dans l’exercice de ses fonctions qui serait menacé. L’assistance et l’accompagnement du conseil de l’ordre (des avocats) dans toute activité interne intéressant la vie de l’ordre. 

L’organisation de la nuit du jeune avocat une fois par an. L’organisation des activités sportives et récréatives. L’organisation de séminaires de formation au moins une fois par mois. L’organisation de journées de réflexion sur les problèmes de notre justice. L’institution de permanences au niveau des postes de police, de gendarmerie et des juridictions pour l’assistance des personnes vulnérables en conflit avec la loi… », a rappelé Me David Béavogui, secrétaire général de l’association des jeunes avocats de Guinée.

Toutefois, les dirigeants de l’AJAG reconnaissent qu’ils n’ont pas pu aller au bout des objectifs qu’ils s’étaient fixés. Cela, disent-ils, en raison d’un certain nombre de facteurs d’ordre sanitaire (pandémie de Covid-19) et sociopolitique. Ce qui n’a pas empêché les membres de l’association de reconduire le bureau sortant, composé de 11 membres, pour un nouveau mandat de 2 ans. Une décision saluée par le président de l’AJAG, Me Moussa Diallo, qui promet de se battre avec son équipe pour mériter la confiance de leurs collègues.

maître Thierno Moussa Diallo, président de l’AJAG

« Je tiens à vous rassurer de ma détermination à mériter la confiance que vous venez de renouveler en ma modeste personne, en m’élisant pour une seconde fois à la tête de l’association des jeunes avocats de Guinée. Comme il a été rappelé par le secrétaire général dans la présentation du rapport d’activités du bureau exécutif sortant, croyez-nous, nous n’avons pas manqué de volonté, encore moins d’ambitions pour servir du mieux que nous pouvons l’association des jeunes avocats de Guinée, disons de façon générale le barreau. Mais nous avons tous été témoins de cette pandémie qui est venue à un moment où personne de nous ne s’y attendait pour couper court à tout cela.

Donc, cela explique le fait que malgré les ambitions, malgré la volonté que nous avions de poser des actes dans l’intérêt supérieur du jeune avocat, on s’est vu limité. Mais j’ose croire qu’avec les mesures qui ont pu être trouvées depuis l’apparition de cette pandémie pour la contenir, il est possible pour l’association des jeunes avocats de réaliser ces ambitions. Pour cela, vous nous investissez encore une fois de plus votre confiance. Et je prends l’engagement, le bureau exécutif entrant prend l’engagement par devant vous et ici, que nous ne ménagerons pas nos efforts pour faire en sorte que nous méritions la confiance que vous placez ainsi en nous », a dit Me Diallo.

Me Djibril Kouyaté, bâtonnier de l’ordre des avocats

Venu présider cette assemblée générale, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée a félicité et encouragé l’AJAG pour ses efforts dans la promotion des jeunes avocats de Guinée. « L’AJAG est très dynamique au sein du barreau. Cela est d’autant plus vrai que tout ce qu’il y a eu comme réforme au barreau a été préparé et travaillé par les jeunes avocats. Ce qui fait aujourd’hui la fierté du barreau est l’œuvre des jeunes avocats. Je vais parler de la Caisse Autonome de Règlement Pécuniaire des Avocats (CARPA), qui est l’œuvre de l’AJAG, qui est l’œuvre des jeunes avocats ici présents.

C’est pourquoi, le barreau par ma voix rassure l’AJAG qu’il sera à ses côtés. Nous avions déjà proposé au président de l’AJAG de nous présenter des programmes de formations que le barreau était prêt à financer, parce que tous les avocats de toutes les générations doivent se former. Mais l’accent, en ce qui concerne la formation, doit être mis sur celle des jeunes avocats. Donc nous comptons sur vous pour donner vie au barreau », a dit le bâtonnier, Me Djibril Kouyaté.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620589527/664414227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin