Honorable Cellou Baldé, image d’archive

Un peu plus de trois semaines après avoir bénéficié d’une liberté conditionnelle, Mamadou Cellou Baldé, responsable des fédérations de l’UFDG de l’intérieur, est à Labé. L’opposant est arrivé dans sa ville natale dans l’après-midi de ce lundi, 9 août 2021. Un retour qui s’est fait sans bruit, comme l’ont voulu l’ancien député et sa formation politique, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Labé.

Près de dix mois après avoir quitté pour venir répondre à une convocation de la justice guinéenne, Mamadou Cellou Baldé retourne dans sa ville. L’ancien député uninominal de Labé a passé 8 mois en détention à la maison centrale de Conakry, avant de bénéficier d’une semi-liberté surveillée avec ses collègues Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo et Abdoulaye Bah, le 16 juillet dernier, officiellement pour des raisons de santé.

Après cette période sombre, son retour dans sa ville natale aurait pu être triomphal. Mais l’opposant et son parti ont préféré jouer la carte de la prudence. Le bureau fédéral de l’UFDG à Labé a appelé ses partisans à s’abstenir de toute mobilisation pour éviter tout incident pouvant compromettre l’ancien député.

« Nous remercions tous les citoyens qui voulaient manifester leur joie par rapport à l’arrivée de Cellou Baldé. Cela prouve à suffisance que même si eux ils étaient libres, mais ils partageaient la peine de Cellou Baldé qui était en prison. Mais nous profitons également de cette occasion pour demander aux militants et sympathisants de l’UFDG à la retenue. Nous savons qu’il est en liberté provisoire pour le moment, il y a des restrictions auxquelles il doit obéir.

Et comme on le dit, si quelqu’un te cherche, il faut tout faire pour ne pas te faire avoir. C’est pourquoi, nous leur demandons de s’abstenir de faire des manifestations de joie, ou de faire des cortèges pour accueillir Cellou Baldé. Tout cela, c’est pour éviter de le compromettre ou créer des incidents qui vont lui créer des soucis. Vous avez vu déjà ce qui est arrivé à Abdoulaye Bah. Donc, toute personne qui souhaite le voir, peut aller à son domicile », a lancé Younoussa Baldé, responsable de la jeunesse de l’UFDG à Labé, quelques heures avant l’arrivée de Cellou Baldé.

Pour l’heure, on ne sait pas combien de temps durera la visite de Cellou Baldé à Labé. L’opposant doit notamment faire face à plusieurs cas sociaux, dont celui concernant la mort de son père, qui est décédé pendant qu’il était en prison.

image d’archive

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin