Comme annoncé précédemment, les concertations nationales qui doivent permettre d’élaborer la feuille de route de la transition ont débuté ce mardi, 14 septembre 2021, en Guinée. Après les partis politiques, qui ont ouvert le bal, ce sont les coordinations régionales qui ont été reçus au Palais du peuple, à Conakry, par le comité national pour le rassemblement et le développement (CNRD), la junte militaire qui a renversé le président Alpha Condé.

Au sortir de la rencontre, tenue à huis clos, le porte-parole des quatre coordinations régionales est revenu sur ce que les sages du pays et l’équipe du colonel Mamady Doumbouya se sont dit, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Gnouma Sory Leno, porte parole des coordinations régionales

« Nous étions venus répondre à l’appel du CNRD, sans savoir exactement le calendrier. Mais dans le discours du colonel Mamady Doumbouya, il s’agissait de se confier et de confier la nation aux sages. Il a appelé les sages à jouer un rôle important dans le cadre de l’unification des fils de la nation. Il a demandé aux différents sages de se retrouver pour travailler et lui faire des propositions dans le cadre de la gestion du pays. Les sages ont répondu favorablement. Ils ont dit qu’ils vont appuyer le colonel dans le cadre des actes positifs qu’il va prendre et dans le cadre de la gestion de notre nation. 

Les sages ont aussi demandé au colonel d’être prudent. Dans le discours des sages, ils lui ont fait comprendre que notre pays a beaucoup de gros parleurs mais au fond, les gens ne se battent que pour leurs intérêts. Ils ont demandé au colonel d’être également transparent, sincère et honnête envers ses frères d’armes. Parce que le plus souvent, la trahison au sein de l’armée vient bien sûr du manque de transparence. Donc, les doyens lui ont demandé d’être transparent et d’être tolérant envers certains de ses amis. Si quelqu’un fait des erreurs, c’est de l’appeler et le corriger automatiquement.

Le colonel a rassuré les sages en disant qu’il ne va pas répéter les erreurs du passé. Il a insisté sur cela et a appelé à l’unité. Vous n’êtes pas sans savoir qu’aujourd’hui, notre pays est divisé. La seule chose qui n’est pas divisée, c’est le drapeau, toutes les autres entités sont divisées. Si vous prenez les coordinations régionales par exemple, dans la salle, il y en avait sept pour les quatre régions naturelles. Parce que quand nous nous sommes opposés au président Alpha Condé en disant que nous étions contre le 3ème mandat, M. Alpha Condé a mis en place des coordinations parallèles pour nous contrecarrer », a souligné Niouma Sory Léno.

M. Léno ajoute qu’à l’issue de cette rencontre, les quatre coordinations régionales dont il est le porte-parole et qui sont dirigées par Elhadj Sékhouna Soumah de la Basse Guinée, Elhadj Ousmane Fatako Baldé de la Moyenne Guinée, Elhadj Sékou Kaba de la Haute Guinée et Dr Jean Dimidi Tolno de la Forêt, vont se retrouver pour faire une déclaration commune. Ils vont donner leur position par rapport à la prise du pouvoir par l’armée, mais aussi par rapport au rôle que la junte au pouvoir doit jouer pour permettre à la Guinée d’avoir des lendemains meilleurs.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com 

Tél: 622680041

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin