Une foule émue de collègues, d’amis et de parents du regretté Alhassane Diogo Barry s’est retrouvée à la morgue de l’hôpital Sino-guinéen de Kipé pour rende un dernier hommage au grand reporter de la RTG. Les avis sont unanimes sur le professionnalisme de l’illustre disparu tout comme sur sa foi en Dieu, a appris sur place Guineematin.com à travers ses reporters.

Alhassane Diogo était un fervent croyant, qui s’est battu pour accomplir ses obligations religieuses avec rigueur. Un sentiment confirmé par l’imam de la mosquée de Nongo et chroniqueur islamique à la RTG.

Elhadj Mansour Fadiga

Selon Elhadj Mansour Fadiga : « j’ai découvert en Alhassane non seulement un grand journaliste, compétent ; mais en même temps, un fervent religieux qui s’est battu. Il s’est acquitté de son devoir de pèlerinage une à deux fois à la Mecque. J’ai vue en lui quelqu’un qui s’adonne à sa religion. Ceci l’a amené à un certain moment d’essayer une autre émission qu’on appelle Lumière de l’Islam. Une émission qui n’a pas vécu longtemps mais qui nous prouve qu’il avait sa foi en sa religion et qu’il avait la volonté d’aider cette religion ».

Mamady Kaba

Pour sa part, l’ambassadeur Mamady Condé, ancien ministre de la communication et ancien rédacteur en chef de la RTG, Diogo était un grand professionnel. « Vous savez, les qualités supérieures d’un bon journaliste c’est l’audace, la témérité, et je crois que Diogo a eu ces qualités… »

Propos recueillis par Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin