Des manifestations violentes survenues à Banankoro, dans la préfecture de Kérouané, avaient conduit au saccage des installations de la société GUITER S.A Mining. Après ces échauffourées, une mission est en ce moment en séjour dans la localité pour évaluer l’ampleur des dégâts et prévenir les auteurs des actes de vandalisme, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est au total douze (12) missionnaires qui effectuent cette visite de terrain. La mission est conduite par le directeur national des mines, N’faciré Kourouma, accompagné notamment du général Oumar Sanoh, ancien chef d’Etat major de l’armée sous le règne du capitaine Dadis.

Selon Namory Kaba, un des responsables de la société, « nous sommes très ravis de la visite de cette mission, venue toucher du doigt la réalité. Je pense qu’il est temps de rendre justice à la société qui a tout perdu. Ils avaient menti sur la société pour non respect des engagements. Mais, la mission a vu tout. Nous sommes la meilleure société de la localité par les réalisations. Nous avons construit des écoles, des centre santé, nous réparons les routes, nous avons participé à la modernisation de la sous-préfecture et la direction sous-préfectorale des mines. Donc, aucune société ne l’avait fait avant… »

Apres la visite, la mission s’est rendue à la radio Djoliba FM pour faire passer un communique dans lequel il est dit : « toute personne qui sait qu’il garde un objet de la société, ou il a pris les armes et les grenades de la gendarmerie, il a une semaine pour rendre ces objets à la sous préfecture, la nuit. Dans le cas contraire, nous allons procéder aux fouilles générales, maison par maison. Et, si nous appréhendons des objets chez quelqu’un, il répondra devant la justice ».

A rappeler que le présumé cerveau de ce mouvement contre la société GUITER se trouve derrière les barreaux à la prison centrale de Kankan.

Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin