L’antenne du FNDC projette une nouvelle manifestation de rue le vendredi, 29 novembre 2019, dans la ville. Selon un des organisateurs qui a contacté la rédaction de Guineematin.com, ils ont déposé leur lettre d’information à la mairie de la commune urbaine, ce mercredi, 27 novembre.

« Après trois jours de tractations avec les autorités locales, nous avons finalement pu déposer aujourd’hui notre lettre d’information par rapport à la marche que nous comptons organiser le vendredi, 29 novembre 2019. La lettre a été rédigée depuis le vendredi dernier. Mais pendant tout ce temps, ni le maire, ni le secrétaire général de la commune n’étaient présents à la mairie.

Ils avaient tous les deux boudé leurs bureaux pour certainement ne pas recevoir notre courrier. Mais, après les tractations qu’on a menées sur le terrain, le secrétaire général de la commune a reçu notre lettre et il nous a dit de revenir demain pour prendre le courrier-réponse », a indiqué Lamine Haba, un des responsables de l’antenne préfectorale du Front National pour la Défense de la Constitution à Yomou.

Ce n’est pas la première fois que le FNDC-Yomou écrit à la mairie de la ville pour lui faire part de son intention de manifester contre le projet de changement de l’actuelle constitution, qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Mais, les autorités ont toujours interdit la tenue de ces marches. C’est pourquoi, Lamine Haba prévient que cette fois, ils ne vont pas annuler leur manifestation.

« Qu’on l’autorise ou pas, nous allons tenir notre manifestation. Par deux fois, on a adressé des lettres d’information à la mairie, qui nous a interdits de manifester en mettant en avant des arguments infondés. Donc cette fois, si les autorités décident d’interdire notre manifestation, nous n’allons pas l’accepter. Nous allons maintenir notre manifestation », a laissé entendre l’activiste anti-troisième mandat.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin