Ansoumane Zito Coumbassa, maire de Kolaboui

À l’occasion de la réception du Chef de l’État guinéen, le Professeur Alpha Condé hier, dimanche 05 mai 2019, au stade préfectoral de Kindia, le Maire de ladite commune urbaine, Mamadouba Bangoura, a ténu un discours favorable au référendum constitutionnel, et il a dit parler au nom de tous les maires de la Basse Guinée.

Depuis, les maires concernés réagissent. C’est le cas par exemple du Maire de la commune rurale de Kolaboui, préfecture de Boké, élu sous la bannière de l’Union des forces républicaines (UFR), qui dément son homologue de Kindia et condamne ses propos.

Joint au téléphone par Guineematin.com, Ansoumane Zito Coumbassa s’inscrit en faux contre la déclaration de Mamadouba Bangoura de Kindia, qui fait croire que ce sont les maires de la Basse Guinée qui l’ont mandaté de demander au Président Alpha Condé de modifier la constitution.

« Ce qu’a dit le maire de Kindia n’engage que lui. Il est unique dans son genre. Il ne faut pas qu’il dise ce qu’il veut et mettre cela sur tous les maires de la Basse Guinée. Moi, je ne suis pas dedans et je n’en serai point. Je suis de l’opposition. En aucun cas je ne peux être associé à la violation de nos lois », a sèchement réagi l’élu de la commune rurale de Kolaboui.

Au regard des réactions du maire de Boffa hier chez nos confrères des Grandes Gueules (de la radio Espace Fm) et celui de Kolaboui, toutes opposées aux propos du maire de Kindia, tout porte à croire que monsieur Mamadouba Bangoura n’a parlé qu’à son nom personnel.

Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin