Le Tribunal de Première Instance de Mafanco a donné le verdict, ce mardi 12 mars 2019, dans l’affaire qui opposé le cambiste, Ibrahima Camara, à plusieurs membres d’une même famille. Ibrahima Keita et Salami Bangoura, les deux présumés cerveaux de l’opération, et leurs acolytes, étaient tous poursuivis pour vol à main armée, recel et complicité. Ces deux individus ont écopé d’une peine de 20 ans de réclusion criminelle, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Cette affaire remonte au 19 mai 2017. Ibrahima Camara, cambiste de profession, avait été attaqué au secteur Béhanzin, dans le quartier Aviation, dans la commune de Matoto alors qu’il rentrait à son domicile. Dans cette attaque, 167 850 dollars, 5 millions de francs guinéens, un lingot d’or et deux téléphones Samsung ont été emportés.

Les accusés dans cette affaire criminelle sont : Ibrahima Kéita, Salami Bangoura, Aminata Sylla, Fodé Amadou, Namory Keita, Fanta Keita, Fatoumata Keita, Aboubacar Keita et Cheick Mohamed Keita. Poursuivis pour vol à main armée, pour les deux premiers, recel et complicité, pour les autres, les membres de cette famille ont connu des fortunes diverses ce mardi à l’énoncé du verdict au tribunal criminel de Mafanco.

En cavale, Ibrahima Keita et Salami Bangoura ont été reconnus coupables de vol à main armée. Les deux ont été condamnés à une peine de 20 ans de réclusion criminelle à défaut, avec une période de sûreté de 7 ans, au payement d’un montant de 2O millions de francs guinéen et un mandat d’arrêt est décerné contre eux à l’audience.

De leur côté, Aminata Sylla et Fodé Amadou ont été reconnus coupable de recel et ont été condamnés à 5 ans d’emprisonnement et au payement d’une amende de 2 millions de francs guinéens chacun.

Ensuite, Namory Keita, qui est le jeune frère d’Ibrahima Keita (un des cerveaux de l’opération), a été condamné à 2 ans d’emprisonnement et au payement d’une amende d’un million de francs guinéen pour des faits de recel.

Les autres membres de la famille à savoir : Fanta Keita, Fatoumata Keita, Aboubacar Keita et Cheick Mohamed Keita ont été acquittés pour délit de complicité et recel non constitué.

En outre, le juge a condamné les coupables de payer au plaignant, Ibrahima Camara, le montant volé et les objets qu’il a perdus. Ce montant s’élève à 167 850 dollars, convertibles au jour du payement. A cela s’ajoutent des téléphones portables et un lingot d’or. Ils sont également condamnés au payement de 20 millions de francs guinéens de dommages et intérêts.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com