Une femme, âgée d’une quarantaine d’années, répondant au nom de Rachel Yaradouno, a été blessée par balle par des inconnus au quartier Kouroula, dans la commune urbaine de Labé. Les faits se sont produits dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 mars 2019, alors que la pauvre revenait de son lieu de travail, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

L’insécurité est toujours d’actualité dans la commune urbaine de Labé. Madame Rachel Yaradouno, gérante d’un bar, a été agressée aux environs de 4 heures du matin dans la nuit du vendredi. Les auteurs de l’attaque lui ont tiré dessus avant de lui enlever une importante somme d’argent, a-t-on appris.

Selon un membre de sa famille, rencontré à l’hôpital régional de Labé, l’attaque est survenue au moment où la dame rentrait chez elle, après avoir travaillé dans son bar. Les assaillants, après lui avoir tiré dessus au niveau des jambes, ont emporté le sac contenant la recette journalière, ajoute notre source.

Interrogé sur les conditions dans lesquelles Rachel Yaradouno a été admise à son service, Docteur Sékou Bah, médecin en service à la traumatologie de l’hôpital régional de Labé, explique : « c’est dans les environs de 4 heures du matin qu’on nous a fait parvenir une blessée. Selon la patiente, elle a été victime d’un coup de fusil à Kouroula. A son arrivée, on a constaté effectivement qu’elle avait des blessures au niveau des jambes et du pied gauche.

Immédiatement, nous avons fait les premiers soins et nous avons demandé qu’elle fasse la radiologie. Ce matin, elle a fait la radio où nous n’avons pas vu des lésions osseuses. Elle est hospitalisée et poursuit son traitement. Quant à son pronostic vital, il n’est pas en danger », rassure le médecin.

Aux dernières nouvelles, on apprend qu’un conducteur de moto taxi a été mis aux arrêts par les services de sécurité. Il est soupçonné de complicité avec les auteurs de cette attaque.

Cette situation relance à nouveau les débats sur l’insécurité dans la commune urbaine de Labé où les attaques à main armée se multiplient.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo, pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com