Poursuivi pour vol d’un fût, Moussa Keïta a comparu ce jeudi, 16 mai 2019 devant le tribunal correctionnel de Mafanco. Il a plaidé coupable et a été condamné à 18 mois d’emprisonnement, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est en septembre 2018 que Moussa Keïta a été arrêté. Il a été placé sous mandat de dépôt le 10 septembre 2018 pour le vol d’un fût dans un chantier à Kissosso, un quartier de la commune de Matoto. Il a comparu ce jeudi, 16 mai 2019 devant le tribunal correctionnel de Mafanco pour répondre des accusations portées contre lui. A la barre, le prévenu a reconnu sans détour les faits qui lui sont reprochés.

« J’ai volé un fût dans un chantier à Kissosso le 1er septembre 2018 dans les environs de 8 heures du matin. J’étais de passage quand j’ai vu le chantier. Le chantier était fermé mais le mur n’était pas élevé. Le fût était dehors à l’entrée. Quand je l’ai pris, je n’ai pas pu l’amener parce qu’on m’a poursuivi et arrêté », a expliqué le prévenu qui a comparu sans avocat.

Après les explications de Moussa Keïta, la parole est revenue au procureur pour ses réquisitions. Ibrahima Sory Touré a demandé au tribunal de condamner le prévenu à 3 ans d’emprisonnement. « Monsieur le président, Moussa Keïta est un voleur professionnel. C’est pourquoi au moment où le monde était en mouvement, au petit matin, il est allé voler. Vous avez vu, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés. C’est un danger pour la population. Les comportements de ce genre sont à réprimer. Donc pour réprimer ses comportements, je vous demande de condamner Moussa Keïta à 3 ans de prison », a requis le procureur.

Finalement, le juge, Mohamed Lamine Camara, a déclaré le prévenu coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné à 18 mois de prison ferme plus le payement d’une amende de 500 mille francs guinéens.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 622 91 92 25 / 666 91 92 25

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin