Colonel Issa Camara, préfet de Yomou

Plusieurs semaines après sa nomination comme préfet de Yomou, le Colonel Issa Camara a pris fonction ce lundi, 20 mai 2019. A l’occasion de la cérémonie organisée à cet effet et présidée par le gouverneur de N’zérékoré, le nouveau préfet de Yomou a tenu un discours improvisé au cours duquel il a retenu l’attention de l’auditoire.

Le controversé Colonel a dénoncé notamment « les gros menteurs » qui se trouvent à la présidence de la République, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à N’zérékoré qui était sur place.

« J’ai été nommé commandant du bataillon spécial de Conakry, le grand camp de la Guinée. Mais, le destin a dit : non monsieur le président envoyez le à Yomou. Je suis venu donc chez moi à Yomou. Je vais dire à la notabilité, à la jeunesse de Yomou que Dieu est pour Yomou. Mais, vous les fils de Yomou, cessez de mentir auprès du président, cessez de mentir ! Regardez la route qui mène à Yomou, depuis que j’étais Caporal cette route était comme ça, c’est de votre faute.

Nous les militaires, nous sommes dans la vision du président de la République, Professeur Alpha Condé. En ce moment c’est lui qui exerce. Il y a des présidents de militants et de militantes mais il y a un seul président de la République qui gère toute la nation. Alors, si on ne se marie pas avec lui, personne ne pourra arranger la route-là si ce n’est pas le gouvernement en place. Mais, les gros menteurs se trouvent à Conakry surtout à la présidence de la République, c’est des menteurs. Ça, je vous dis la vérité », a dit le nouveau préfet de Yomou.

Le Colonel Issa Camara a annoncé aussi la fin de l’exportation des produits agricoles guinéens vers d’autres pays voisins. « C’est la forêt qui produit beaucoup de choses, mais la forêt n’en bénéficie pas, c’est la faim qui vous anime ici tous les jours. Donc, le président Alpha Condé et son gouvernement m’ont mandaté de venir garantir la vie de la paisible population à la frontière. Le riz ne doit pas sortir, il ne faut que la pomme de terre sorte, il ne faut pas que l’huile rouge sorte, il ne faut pas que le café, le cacao, le fonio… il ne faut pas que ça sorte.

Parce que tous ces produits agricoles sortent de la Guinée pour aller dans les pays voisins. Mais, la Guinée n’a même pas son nom dans le marché mondial alors que la Guinée qui produit tout. Ce n’est pas normal », a-t-il déploré.

De Yomou, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin