L’ancien président de la délégation spéciale et maire autoproclamé de Kindia revient au devant de la scène en tirant à boulets rouges sur le maire, ses conseillers et certains membres du RPG Arc-en-ciel. A travers une conférence de presse animée hier, lundi 27 mai 2019, Abdoulaye Bah de l’UFDG continue à se réclamer maire légal et légitime de la cité des agrumes, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Abdoulaye Bah remet ça avec une sortie au vitriol contre le maire de Kindia, Mamadouba Bangoura, les conseillers communaux et d’autres responsables du RPG Arc-en-ciel, tous ses adversaires politiques. Selon l’ancien président de la délégation spéciale, il n’est hors de question pour lui de tourner la page au sujet de la mairie de Kindia.

Pour Abdoulaye Bah, « Kindia est bloqué parce que ceux qui sont à la mairie ne sont pas choisis par la population. Donc, il faut un vrai maire élu par et pour les citoyens pour que la ville se développe. L’administration est complètement disloquée, puisqu’il n’y a aucune activité administrative au sein de la mairie. Même l’état physique du bâtiment le montre, à l’intérieur c’est sale, vous ne verrez aucun fonctionnaire qui pose un acte dû à une décision politique. La circulation est anarchique, l’assainissement qu’on avait réussi à maitriser grâce à notre implication personnelle et la population, n’est plus comme tel. Aujourd’hui, Kindia est devenu une ville sale et dégueulasse. Cela prouve que les gens ne sont pas contents de ce qui est arrivé à Kindia. Donc, c’est une tristesse, c’est un gâchis, c’est un malheur qui s’abat sur Kindia par ce qu’ils nous empêchent de gouverner pour des raisons politico-politiciennes. Empêcher celui qui a gagné les élections d’être aux affaires est une situation embarrassante aussi bien pour Kindia que pour le gouvernement central. Kindia est malheureux, Kindia est orphelin de gouvernants légitimes et légaux, et Kindia ne mérite pas ça », déclare-t-il.

A la question de savoir s’il disposait d’un plan pour revenir à la mairie, Abdoulaye bah précise qu’il ne compte que sur la liberté d’expression et son engagement personnel. « Je n’ai aucun plan particulier, je mets le combat sur le plan politique. Le premier parmi lesquels, c’est la liberté d’expression en passant par les medias. Deuxième chose, c’est ma personne physique. Je sors pour les cérémonies et autres. Je suis là, je vis à Kindia. Mais Bangoura lui, il ne sort pas, ses conseillers comme Falcao, Abacar Keita mon condisciple ne sortent pas, madame Aminata Oularé, madame Fatoumata Baldé et Maimouna Bangoura ont disparu, aucun conseiller n’ose à Kindia sortir, dire que je suis votre maire. La population se bat pour rejeter ce faux maire, rejeter cette fausse équipe qui n’est pas une équipe légale et légitime. Et puis, il y a aussi la désobéissance économique. Au lieu de faire la guerre, les manifestations, on dit ne payez pas les taxes. Donc à Kindia, les taxes ne sont payées, les gens disent qu’on ne paye pas parce que ce n’est pas vous qu’on a choisi. Donc, voici les moyens démocratiques qui sont à ma disposition dont je me réjouis comme force. Je ne vais jamais sortir ici avec des bandits pour faire la violence », a laissé entende monsieur Bah.

Pour lui, il est hors de question de tourner la page. « Non! Je ne la tournerai jamais, je vous le dis clairement. Pourquoi ? Parce que j’ai fait un combat politique dans un Etat démocratique. C’est Kindia qui m’a choisi et c’est Kindia qui me réclame. Je n’ai pas à décevoir quand même Kindia, je ne vais donc pas fuir ma responsabilité face à ce peuple qui place sa confiance en moi de continuer à réclamer notre victoire et à réclamer notre mairie qu’on doit gérer. Donc, je ne vais jamais reculer, je ne vais jamais abandonner jusqu’à la victoire finale », martèle Abdoulaye Bah.

En outre, ce responsable de l’UFDG a fustigé le comportement de certains membres du RPG qui ont contribué à installer le maire, Mamadouba Bangoura. « Il est hors de question qu’on se soumette à l’autorité d’un faux maire. J’insiste, c’est criminel, c’est inacceptable. Bangoura lui-même a compris puisque il est à la maison. Donc, Kindia est pris en otage par les caciques du RPG, les Cheick Taliby Sylla, les Demba Fadiga, la gouverneure et le préfet, car Oyé Guilavogui a pris du recul. Aujourd’hui, ils ont une patate chaude dans la main, ils ont créé un gros problème à Kindia ».

Il faut rappeler qu’Abdoulaye Bah, candidat de l’UFDG, s’est fait installer maire à son domicile le mercredi 31 octobre 2018. Une mairie dirigée officiellement par Mamadouba Bangoura.

Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin