Les services de police et de gendarmerie sont actuellement déployés dans le campus universitaire de Hafia, situé à près de 22 km du chef-lieu de la préfecture de Labé pour disperser une manifestation d’étudiants, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon le président ou coordinateur des étudiants de Hafia, Aboubacar Camara, le bilan de cet affrontement avec les agents de sécurité fait état de 5 blessés admis au centre de santé sous-préfectoral.

« Je viens de rentrer. Je n’étais pas ici le matin quand les échauffourées ont commencé. Actuellement, c’est vraiment chaud ici entre les étudiants et les agents de sécurité, parce que le Recteur a fait appel à la police et à la gendarmerie. Je cherche à sensibiliser les étudiants pour emmener le Rectorat à retirer les agents de sécurité de l’Université. Je voudrais qu’on passe par la négociation pour faire libérer nos amis qui ont été pris par la sécurité. Pour le moment, nous pouvons estimer à 5 étudiants blessés qui sont admis au centre de santé de la sous-préfecture. Maintenant, c’est un problème général. Tous les étudiants de l’Université sont concernés par cette grogne » a-t-il expliqué au téléphone de Guineematin.com avant que la conversation ne soit coupée par un détachement de la police.

« Ils viennent hein. Les policiers se dirigent vers nous » a-t-il eu à préciser à peine avant de couper l’appel.

Du côté du centre de santé, l’ATS qui a reçu notre appel a expliqué la situation d’un étudiant qui « a eu traumatisme crânien léger et l’œil gauche gonflé. » Notre interlocuteur a par la suite précisé qu’il attend les secouristes de la Croix Rouge pour « voir si nous allons le référer à l’hôpital régional pour des soins appropriés.»

Adama Condé, un des responsables du comité de coordination qui se trouvait dans l’enceinte du centre de Santé au moment de notre entretien expliquait que les étudiants surpris dans le campus universitaire de Hafia subissaient une répression sauvage de la part des hommes en uniforme déployés sur le terrain.

« Venez constater vous-même ce qui se passe à l’Université. Les hommes en uniformes sont en train de massacrer les étudiants. Venez si vous êtes journaliste, moi je suis comme çà au centre de santé » a-t-il déclaré à chaud au bout du fil.

Pour sa part, une étudiante en Licence 3, Administration Publique retranchée dans un village voisin du centre universitaire a confirmé que les hommes en uniformes sont en train de rechercher les étudiants pour les brutaliser : « je cherche à récupérer mon sac pour rentrer en ville » a-t-elle confié.

Malgré tous ces cris de détresse venant d’étudiants, les encadreurs de l’Université Hafia contactés font croire qu’il s’agit d’un incident mineur qui ne mérite pas d’être évoqué dans la presse.

A préciser que depuis quelques jours des étudiants en Licence 3 Sociologie réclament les diplômes de deux de leurs camarades hospitalisés suite à un accident de la circulation. Ils veulent que les étudiants malades reçoivent des diplômes de fin d’études universitaires sans avoir validé les cours qu’ils ont reçus à travers l’évaluation prévue.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin