La circulation a été bloquée pendant toute la matinée de ce vendredi, 31 Mai 2019, dans la commune urbaine de Pita par des chauffeurs qui exigeaient la libération d’un des leurs retenu au commissariat de police suite à une plainte pour « complicité avec des coupeurs de route », rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon des informations recueillis auprès de certains responsables de la société civile locale, c’est une dame qui a voyagé avec un jeune chauffeur du nom maître Amadou Sadio Sall de Ley-Miro, connu sous le sobriquet de Masta. Pendant ce voyage sur Conakry, le véhicule a été attaqué par des coupeurs de route.

Revenue à Pita, une des passagères estime que la façon dont le braquage a été opéré laisse croire que le chauffeur est complice des coupeurs de route. Elle a alors décidé de porter plainte contre le chauffeur en question qui a immédiatement été interpellé et conduit au commissariat central de police de Pita.

Alertés, les chauffeurs estimant connaître que le mis en cause est d’une moralité irréprochable ont décidé d’exiger sa libération immédiate et sans conditions. Pour se faire entendre, ils ont envoyé leurs véhicules sur la chaussée des deux côtés : chez fin de pions (sur la route de Conakry) et à Koubi (sur la route de Labé).

Pendant ce temps, il n’y avait pas de passage pour les usagers de la route en provenance de Labé ou de Conakry.

Ainsi, la circulation est restée bloquée dans la commune urbaine de Pita jusqu’en début d’après-midi. Heure à laquelle maître Amadou Sadio Salla, Masta a été rendu au syndicat des chauffeurs et mécaniques générales.

Cette sortie heureuse de crise a été possible grâce à la médiation de plusieurs praticiens de la paix évoluant dans la commune urbaine de Pita qui ont pris l’affaire en mains.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin