Examen de sortie 2019 : l’ENAM insiste sur le principe « Tolérance zéro » contre la fraude

Les épreuves de la phase pratique de l’examen de sortie des écoles de l’enseignement technique et de la formation professionnelle se poursuivent à travers le pays. A l’Ecole Nationale des Arts et Métiers (ENAM) de Coléah, plus de quatre cents candidats sont entrain de se faire évaluer dans sept filières différentes. Les responsables du centre insistent sur la rigueur qui doit caractériser ces évaluations, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, à l’Ecole Normale des Arts et Métiers ENAM de Coléah, dans la commune de Matam, ils sont au total 413 candidats, dont 82 filles, inscrits qui sont entrain de se faire évaluer au compte de la phase pratique de l’examen de sortie. Ces candidats sont répartis dans 7 filières que sont la Mécanique Auto Diesel, l’Electro-mécanique, la Mécanique générale maintenance, les Travaux Publics, le Bâtiment, la Topographie et le Froid Industriel.

Alhassane Sylla

Interrogé sur le déroulement des examens, Alhassane Sylla, le directeur de l’ENAM, a fait savoir que les évaluations se passent dans les normes. « Depuis hier, nous avons lancé les activités dans l’ensemble des 7 filières. Vous-mêmes vous avez constaté, tous les candidats sont à l’œuvre. Les maçons sont en train de bâtir ce qu’ils doivent faire, les électriciens sont en train de faire ce qu’ils doivent faire, les mécaniciens la même chose, les soudeurs, ainsi de suite. Depuis lundi, il n’y a eu aucun problème, ça se passe très bien. Les candidats sont tous présents, les examinateurs sont là et les épreuves sont en train de se dérouler. Certaines épreuves sont individuelles. C’est seulement au niveau de quelques points où on fait des épreuves collectives. C’est notamment en TP et en maçonnerie. Tenez-vous, il y a toujours des particularités, on pose des questions aux candidats sur ce qu’ils ont fait et sur ce, la tolérance est zéro. La tolérance zéro est de mise », a-t-il laissé entendre.

Lanceï Camara
Lanceï Camara

Du côté des surveillants, on annonce que tout se passe comme prévu. Pour Lanceï Camara, « depuis le début, ça se passe bien. Il n’y a pas eu de faits majeurs. Les candidats sont polis et ils font le travail. Pour le moment, il est difficile de dire s’ils travaillent bien ou non. Les sujets demandent à ce que les candidats soient répartis en groupes et nous avons réparti l’effectif en 4 groupes. Mais, pour ce travail, il est interdit qu’un élément quitte le groupe A pour un autre groupe. Donc, on se bat dans ce sens pour empêcher la fraude. Ici, c’est la tolérance zéro. C’est des ingénieurs. Il est souvent dit que quand un médecin se trompe, le plus souvent il tue une personne. Mais, quand un ingénieur de génie civil se trompe, soit c’est un pont qui va s’écrouler, par exemple pendant le passage d’un camion ou bien d’un bus rempli de 70 personnes, comme ça se passe chez nous ici ».

Amadou Tidiane Baldé
Amadou Tidiane Baldé

Pour sa part, Amadou Tidiane Baldé, candidat en Mécanique Auto Diesel, se dit confiant. « Si c’est le travail qui fera que je sois admis, je le serais puisque je travaille beaucoup et les sujets ne sont pas difficiles pour moi. Durant toute l’année, je travaillais. Donc, je suis sûr que je serai admis. On a fini les matières théoriques, depuis hier on fait la pratique. Aujourd’hui, j’ai fait Hydraulique Industrielle en pratique », a dit le candidat.

Mariama Kourouma
Mariama Kourouma

Même son de cloche chez Mariama Kourouma, évaluée en Travaux Pratiques. « On doit faire les dalles, mais on fait le ferraillage d’abord. Donc, c’est ce qu’on est en train aujourd’hui. Par la grâce de Dieu, je serai admise. Comme j’ai fourni beaucoup d’efforts au cours de l’année, avec ça, je serai admise ».

Selon les statistiques fournies le ministère de Enseignement Technique, 18 mille 320 candidats, dont 9 mille 984 filles, vont affronter les épreuves théoriques et pratiques dans 116 filières de formation enseignées dans les écoles des types A et B. La même source indique qu’ils seront évalués dans soixante sept (67) centres d’examen repartis sur toute l’étendue du territoire national.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622919225 / 666919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS