PV identiques, manque de badges : 5 candidats au BEPC virés à Matoto

ministre des Télécommunications et de l’Economie Numérique, Moustapha Mamy Diaby,
ministre des Télécommunications et de l’Economie Numérique, Moustapha Mamy Diaby

C’est sous le slogan Tolérance Zéro que le Brevet d’Etudes du Premier Cycle s’est ouvert ce lundi, 08 juillet 2019, sur toute l’étendue du territoire national. Au lycée Ahmed Sékou Touré, dans la commune de Matoto, c’est le ministre des Télécommunications et de l’Economie Numérique, Moustapha Mamy Diaby, qui a procédé au lancement de la première épreuve. Cinq candidats ont été expulsés pour deux raisons, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Pour la journée d’aujourd’hui, les candidats ont évalués en Rédaction et Histoire. Dans l’une des salles d’évaluation du lycée Ahmed Sékou Touré, ex lycée Aviation, le Ministre Moustapha Mamy Diaby a donné des conseils aux candidats pour les motiver davantage. « Vous allez respirer deux fois, récupérer votre énergie positive, lire l’épreuve autant de fois que vous voulez. Et, je veux que votre centre ait 100% d’admis. Et quand vous aurez ces 100% d’admis, je viendrai, on va fêter ensemble. Je vous souhaite plein succès. Ne vous laissez pas distraire. Il ne faut pas qu’un voisin vous appelle, vous répondez. Une petite concentration, comme les interrogations que vous avez l’habitude de faire. Quand vous voyez les surveillants, surtout les policiers qui sont en tenue, ne les regardez pas. Ils font semblant de vous effrayer, mais n’ayez peur de personnes. Concentrez-vous. Vous allez trouver, les épreuves sont très faciles. Je vous souhaite plein succès et du courage », conseille-t-il.

Pour sa part, le directeur communal de l’éducation de Matoto, Daouda Doumbouya, est revenu sur les dispositions prises pour le bon déroulement des examens. « Après les instructions que nous avons reçues du département et de l’Inspection Régionale de l’Education, vous voyez maintenant qu’aux alentours de notre centre, il n’y a pas d’attroupement. Les voiles aussi sont dans les normes. Les voiles ne sont pas interdits, mais ils sont dans les normes. Quand vous venez en voile, on vérifie pour vous mettre dans les normes. Encore, il n’y a pas de téléphones et les surveillants sont aussi informés, qu’ils prennent les bonnes dispositions pour gérer les enfants dans les différents centres, dans les différentes classes. C’est tolérance zéro », a rappelé monsieur Doumbouya.

A noter que pour cette première journée, quelques défaillances ont été enregistrées dans la commune de Matoto. Au centre Dr Ibrahima Kourouma, une école privée située à Enta Nord, 5 élèves ont été virés pour utilisation d’un même PV ou pour défaut de badges.

C’est le cas du candidat Claude Haba, qui a le même PV qu’une autre candidate. « J’ai vu mon PV avec une autre fille, mais les filiations sont différentes. Pour cette première journée, j’ai déjà perdu, nous l’avons perdu. Je crains même qu’on nous laisse continuer. Certains d’entre nous n’ont pas de badges », a-t-il expliqué.

Ces cinq candidats étaient à la DCE de Matoto pour chercher à savoir quelle va être la suite du problème.

Dans la commune de Matoto, ils sont 23660 candidats à affronter le brevet pour cette session 2019.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS