Comme nous l’annoncions hier, la route nationale Coyah-Kindia est bloquée depuis deux jours maintenant. Les fortes pluies enregistrés à Conakry et ses environs lors des dernières 48 heures ont provoqué des glissements de terrain peu après la sortie de la ville de Coyah, bloquant complètement le passage. Ce jeudi, 22 août 2019, des actions ont été engagées sur le terrain pour tenter de libérer la route, a appris Guineematin.com d’un journaliste qui se trouve sur place.

Selon Etienne Tamba Teinguiano, un journaliste basé à Coyah, « c’est au niveau de la forêt du pont Kaka que les fortes pluies ont provoqué des glissements de terrain. C’est ainsi qu’une grande quantité de boue en provenance des montagnes a envahi la route, bloquant complètement le passage. En plus de ça, il y a des arbres qui ont été arrachés par le vent et qui sont tombés aussi sur la route. Donc, tout cela a contribué à bloquer la route nationale n°1, entraînant un bouchon interminable des deux côtés de la route ».

Notre confrère ajoute que lorsque la pluie a cessé, des dispositions ont été prises sur le terrain afin de débloquer la route. « Une société chinoise qui exploite une carrière de granite dans la même zone a déployé des machines et d’autres équipements pour essayer de débloquer la route. Au moment où je vous parle (14 h30), ce travail est en train d’être fait sur le terrain avec le concours de plusieurs citoyens bloqués sur place », a expliqué au téléphone de Guineematin.com, le journaliste Etienne Tamba Teinguiano.

A noter qu’en plus du blocage de la route, la pluie a causé plusieurs autres dégâts dans la préfecture de Coyah, dont la mort d’un enfant à Sanoyah, l’inondation des plaines et des bas-fonds qui a pour conséquence la destruction des cultures ainsi que la crue de plusieurs marigots et rivières qui rend difficile le déplacement de plusieurs citoyens.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com
Tel. 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com