La stérilité, ou incapacité de se reproduire, touche de nombreux couples. Elle est souvent source d’inquiétude et même de déception, d’autant plus que les femmes sont souvent et parfois injustement pointées du doigt. Mais, quand est-ce qu’on parle de stérilité ? Quelles peuvent être ses causes ? Pour en parler, un reporter de Guineematin.com est allé à la rencontre du Docteur Abdourahmane Diallo, médecin spécialiste en Gynécologie obstétrique, en service à l’hôpital Ignace Deen de Conakry.

Décryptage !

Guineematin.com : la stérilité, est-ce une situation naturelle ou bien c’est quelque chose qu’on peut provoquer ?

Dr Abdourahmane Diallo : non, la stérilité n’est pas naturelle. Elle a des causes qui sont certes multiples, mais elle est causée par quelque chose. Elle ne survient pas de façon spontanée.

Guineematin.com : qu’est-ce qui peut alors causer la stérilité ?

Dr Abdourahmane Diallo : les causes de la stérilité sont multiples : il y a des causes qui sont liées à la femme et il y a d’autres causes qui sont liées à l’homme. Vous savez, les responsabilités sont partagées. 50% des causes sont liées aux hommes et les autres 50% sont liés aux femmes. Il faut d’abord préciser certains aspects, toute difficulté de conception n’est pas appelée stérilité. La stérilité, c’est l’incapacité totale pour un couple d’avoir un enfant.

Mais, lorsqu’un couple vit ensemble et entretient des rapports sexuels réguliers sans aucune méthode contraceptive pendant plus d’un an sans avoir une grossesse, on parle en ce moment d’infertilité. Par contre, l’infécondité, c’est lorsque la femme n’arrive pas à mener les grossesses jusqu’à terme. Mais, lorsqu’il y a une incapacité totale d’avoir un enfant, c’est en ce moment qu’on emploie l’expression stérilité. La stérilité peut être liée à l’homme lorsqu’il a une azoospermie, c’est à dire qu’il ne produit pas de spermatozoïde.

Chez la femme, certaines malformations de l’appareil génital portant sur les ovaires, sur l’utérus ou le vagin, certains traitements comme par exemple l’hystérectomie (intervention chirurgicale qui consiste à enlever l’utérus) sont responsables de stérilité. En dehors de ces causes de stérilité, il y a beaucoup d’anomalies qui peuvent retarder la procréation mais qui peuvent être soignées. En ce moment, on parle d’infertilité ou d’infécondité.

Guineematin.com : y a-t-il un lien entre la stérilité et les interruptions volontaires de grossesses. Autrement dit, est est-ce que l’avortement volontaire peut causer la stérilité chez la femme ?

Dr Abdourahmane Diallo : l’avortement provoqué, par les complications qu’il engendre, peut être responsable soit de l’infertilité, de l’infécondité ou d’une stérilité. Quand est-ce que l’avortement provoqué peut être cause d’une stérilité ? C’est lorsque par exemple, l’avortement est pratiqué par des manœuvres instrumentales, avec des instruments souvent métalliques, tranchants, pour interrompre la grossesse. Alors, au cours de ces manœuvres, il peut arriver quelque fois que les gens blessent ou perforent l’utérus et quelques fois les lésions sont telles que pour sauver la vie de la femme, on est obligé d’enlever son utérus.

Lorsqu’on n’a plus son utérus, on ne peut pas concevoir. Les curetages réalisés par certaines personnes qui pratiquent l’avortement peuvent entraîner un accolement des parois utérines, qu’on appelle synéchies, rendant impossible toute grossesse. Ces avortements aussi peuvent s’accompagner d’infections génitales pouvant s’étendre aux trompes et entraîner leur fermeture et l’impossibilité de concevoir de façon naturelle, car chez l’espèce humaine, la fécondation a lieu au niveau de ces trompes.

Guineematin.com : combien d’avortements provoqués peuvent rendre une femme stérile ?

Dr Abdourahmane Diallo : un seul avortement peut tuer la femme, peut la rendre stérile. Un seul avortement, lorsqu’il est mal pratiqué, peut entraîner l’infertilité ou l’infécondité. Ce n’est pas seulement le nombre. C’est vrai que le nombre est important, mais un seul avortement mal pratiqué peut tuer.

Guineematin.com : il y a certaines personnes qui pensent que les contraceptifs peuvent aussi provoquer la stérilité. Est-ce une réalité ?

Dr Abdourahmane Diallo : non. En fait, il y a deux catégories de contraceptifs : il y en a qui sont réversibles et il y en a qui sont irréversibles. Tous ceux qui sont réversibles ne provoquent pas une stérilité. C’est vrai qu’avec certains, ont peut observer un petit retard dans le retour à la fertilité quand la femme aura arrêté la méthode contraceptive. C’est-à-dire que si elle arrête, elle peut ne pas pouvoir concevoir tout de suite, mais au bout de quelques mois, la conception est possible.

Si elle ne conçoit pas après, ça ne sera pas parce qu’elle a pris un contraceptif, mais il faut chercher une autre cause et la traiter. Maintenant, les méthodes irréversibles, quand on les réalise, c’est fini, la conception n’est plus possible. Mais ne choisissent ces méthodes irréversibles que les femmes qui ne souhaitent plus faire d’enfant dans leur vie et on ne peut pas parler de stérilité chez une femme qui ne souhaite plus faire des enfants.

Propos recueillis par Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com