Lamarana Bah, coordinateur régional du FNDC à Boké

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) est à pied d’œuvre à Conakry pour enterrer les 11 victimes tombées dans la lutte contre le 3ème mandat. Il est prévu par le FNDC d’organiser des marches pacifiques dans les préfectures de l’intérieur du pays. Mais, suite à un déficit de communication, la marche n’aura pas lieu à Boké ce lundi, 04 novembre 2019, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

L’émotion est vive à Conakry où est prévu l’enterrement des 11 victimes des manifestations de14 et 15 octobre 2019. Pendant ce temps, rien ne se passe à Boké, contrairement à Kindia où le FNDC est déjà mobilisé.

Selon Lamarana Bah, coordinateur régional du FNDC, les partis politiques d’opposition basés à Conakry auraient demandé à leurs partisans de Boké de reporter la marche pacifique pour le jeudi, 07 novembre. « Nous ne ferons pas de marche à Boké. Après les assemblées générales dans les QG des partis politiques le samedi dernier à Conakry, plusieurs partis d’opposition ont contacté leur base à Boké pour dire qu’il n’y aura plus de manifestation.

Maintenant, les gens sont démobilisés et c’est difficile pour nous de les rappeler et les dire de revenir dans un espace de temps aussi petit pour manifester aujourd’hui. Mais le jeudi prochain, nous sortirons massivement dans les 5 préfectures de la région pour la marche, pour dénoncer la volonté de tripatouiller la constitution et empêcher un troisième mandat pour Alpha Condé ».

Sur le terrain, tout est normal. Chaque citoyen vaque à ses occupations. Les écoles sont ouvertes, les banques et l’administration fonctionnement normalement. Il en est de même pour le marché, les stations service et le secteur des transports.

Depuis, Boké Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com