Gaoual/Kadé accouche deux semaines après la mort de son mari : « je demande de l’aide »

Deux semaines après la mort de Mamadou Sidibé, l’une des deux victimes de la manifestation du 22 juin dernier à Gaoual, son épouse a donné naissance à un garçon. Kadé Doumbouya a accouché le lundi, 5 juillet 2021, à l’hôpital préfectoral de Gaoual. La veuve appelle à l’aide pour pouvoir élever ses deux enfants, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Gaoual.

Ce qui devait être un motif de grande joie a suscité plutôt de la tristesse dans la famille de Mamadou Sidibé. Car son deuxième enfant n’aura pas l’occasion de connaître son père, qui n’est plus de ce monde. Le 22 juin 2021, il est sorti avec plusieurs autres jeunes et femmes de Gaoual pour manifester dans la rue. Ils réclamaient la réouverture des mines d’or découvertes récemment dans cette préfecture, et qui ont été aussitôt fermées par le gouvernement, qui dit vouloir réglementer leur exploitation.

C’est dans ce mouvement de protestation, violemment dispersé par les militaires déployés sur le terrain pour appuyer les gendarmes et policiers, que Mamadou Sidibé a perdu la vie, laissant derrière lui une fille de 3 ans et veuve en grossesse avancée. Deux semaines après son décès, son épouse a donné naissance à un garçon, à l’hôpital préfectoral de Gaoual. Kadé Doumbouya, qui ne fait aucune activité génératrice de revenu, sollicite l’aide des bonnes volontés pour pouvoir élever cet enfant.

Kadé Doumbouya, veuve

« C’est mon mari qui faisait tout pour moi, maintenant il mort, je n’ai plus aucun soutien. C’est notre deuxième enfant qui vient de naître, ma première fille à 3 ans. Je demande aux personnes de bonne volonté de me venir en aide, sinon je me demande comment nourrir mes enfants, comment les habiller, comment faire face à tous nos besoins », lance la veuve, en larmes. 

Daouda Keïta, un proche de Mamadou Sidibé, et quelques amis, ont déjà fait un geste à l’endroit de la nourrice. Ils lui ont apporté un sac de riz et une somme de 200 mille. Une façon pour eux pour donner l’exemple et encourager d’autres personnes à lui venir en aide. 

Daouda Keïta, membre de la famille

« Je demande à tout le monde de soutenir Kadé Doumbouya, elle en a vraiment besoin actuellement. C’est son mari qui faisait tout pour elle. Mais il est mort maintenant, et on sait dans quelles conditions il est mort. Il laisse sa femme et ses deux enfants sans aucun soutien. Donc nous demandons à tous ceux qui peuvent lui apporter quelque chose de le faire pour l’aider à élever ses enfants », sollicite Daouda Keïta.

De Gaoual, Amadou Lama Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS