Armée guinéenne : le bataillon Gangan7 à l’école des droits de l’homme au camp Samoreya de Kindia

Organisée par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droit de l’homme (HCDH), en partenariat avec les autorités militaires guinéennes, une session de formation ou de renforcement des capacités des hommes du bataillon Gangan7 a démarré hier, lundi 26 juillet 2021, au camp Samoreya de Kindia. Cette session de formation, axée sur le rôle et responsabilité des forces armées en mission de maintien de la paix dans la promotion et la protection des droits de l’homme, la lutte contre les violences basées sur le genre et la promotion du droit international humanitaire, s’inscrit dans le cadre de la modernisation et la professionnalisation de l’armée guinéenne, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants à Kindia.

Constitué de 709 soldats dont 49 femmes, le bataillon Gangan 7 est en attente d’être déployé dans les mois à venir au nord Mali (une région en proie à des groupes armés depuis 2012) dans le cadre d’une mission de maintien de la paix sous les couleurs de l’ONU. Mais, avant son déploiement, ce bataillon doit être formé et sensibilisé sur des questions relatives aux droits de l’homme et dont la mise en pratique lui permettra d’accroitre son efficacité dans l’accomplissement de sa mission. Et, c’est tout le sens de la présente session de formation organisée par le HCDH, en partenariat avec les autorités militaires guinéennes, à l’intention des hommes et femmes de Gangan7. La cérémonie de lancement des travaux de cette formation s’est déroulée en présence de la ministre de la citoyenneté, Dr Zalikatou Diallo.

Dr Dialikatou Diallo, ministre de l’Unité nationale et de la citoyenneté

« La modernisation et la professionnalisation des forces de sécurité sont aujourd’hui au cœur de la politique du président de la république professeur Alpha Condé. En effet, la Guinée est présente à la MINUSMA à Kidal, au Nord du Mali, où le Bataillon Gangan participe aux côtés des autres pays amis, à la paix et à la sécurité régionale. Ce bataillon a fait honneur à l’armée et au peuple de Guinée en faisant preuve de discipline, de compétence et de courage face à l’adversité », a dit Dr Zalikatou Diallo.

De son côté, le Directeur du CEOMP, le Colonel Sadiba Koulibaly, est revenu sur ce qui a motivé l’organisation de cette formation pour Gangan7.

Colonel Sadiba Koulibaly, Directeur du CEOMP (centre d’entraînement aux opérations de maintien de la paix)

« Les questions de droit de l’homme sont universelles. Toute mission dans le cadre des opérations de maintien de la paix doit respecter les concepts et les prescriptions des droits de l’homme. C’est pourquoi, avant leur déploiement au Mali, ils reçoivent toute les sensibilisations sur le maintien de la paix », a-t-il indiqué. 

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tel: 628516951

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS